. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Les travaux d’une session de formation sur la justice commerciale internationale ont été clôturés à Nouakchott. La session était organisée par la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Mauritanie (CCIAM) au profit des arbitres et médiat

Vendredi 14 Février 2020 - 21:29

Les sept officiers et six sous-officiers mauritaniens, cadres du centre national d’entraînement de N’BEIKA, ont tout d’abord étés formés sur les bases du C4, combat de corps à corps adapté au combat de haute intensité. Ils ont ensuite réalisé des activités de franchissement, pistes commandos et des descentes en rappel.

Recherchant la pérennisation des compétences et l’autonomie des armées partenaires, les instructeurs basés au Sénégal ont été appuyés avec qualité par trois moniteurs mauritaniens précédemment formés. Ils ont également pu compter sur le soutien et les infrastructures du 1er bataillon de commando parachutistes d’Atar.

« Nous avons concentré notre enseignement dans le but de développer, dans le domaine du franchissement, leurs capacités à encadrer leurs futurs stagiaires », a expliqué le capitaine Jean-Marc, commandant le détachement français qui comptait cinq spécialistes commandos des EFS. « Ils seront désormais capables, en toute sécurité et en toute autonomie, d’encadrer la réalisation de ce type de parcours par un groupe ».

Acteurs clés dans le renforcement des armées africaines, les EFS ont réalisé des missions de formation des armées nationales, au Sénégal pour 25% d’entre elles comme dans quinze autres pays d’Afrique de l’ouest. En 2019, les détachements d’instruction opérationnelle (DIO) des EFS ont formé plus de 6 600 militaires via environ 260 actions de formation, contribuant notamment à la montée en puissance d’unités de la MINUSMA et des forces du G5 sahel.

Créés le 1er août 2011, suite au traité signé entre la France et le Sénégal, les 400 éléments français au Sénégal (EFS) constituent, à Dakar, un « pôle opérationnel de coopération » (POC) à vocation régionale, dont les principales missions consistent à assurer la défense et la sécurité des intérêts et des ressortissants français, appuyer nos déploiements opérationnels dans la région et contribuer à la coopération opérationnelle régionale. Les EFS disposent par ailleurs de la capacité d’accueillir, de soutenir voire de commander une force interarmées projetée


defensegouv.fr.
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche