. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Le candidat Ghazouani met en place les pièces maîtresses de sa prochaine campagne électorale

Mercredi 15 Mai 2024 - 01:19

Le président mauritanien, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, candidat à sa propre succession pour un deuxième mandat présidentiel, a choisi pour diriger sa campagne électorale, son ministre l’Habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire Sid Ahmed Ould Mohamed.

Selon certaines sources, celui-ci avait a été convoqué au palais présidentiel lundi soir, peu après le conseil des ministres, pour voir se confier sa nouvelle mission.

Ministre de la confiance

Ould Mohamed est l’un des rares ministres de grande longévité, n’ayant jamais quitté le gouvernement depuis sa nomination par le président Ghazouani, après son élection en 2019.

Il a d’abord été ministre du Commerce, puis ministre de l’hydraulique et de l’Assainissement, et enfin ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire.

53 ans révolus, le directeur de campagne du candidat Ghazouani est un expert en environnement, consultant international, militant politique et des droits de l’homme dans sa jeunesse, avant de se faire connaître lors de la candidature de Ould Ghazouani à l’élection présidentielle de 2019, pour devenir, ces dernières années, l’un des ministres les plus proches du palais.

Il est l’un des cinq ministres qui ont su conserver des portefeuilles ministériels, dans les gouvernements successifs, aux côtés de Hanna Ould Sidi, Naha mint Mouknass, Mohamed Salem Ould Marzouk et Dah Ould Taleb Amar.

Les observateurs voient à travers le choix de Sid’Ahmed O. Mohamed, de par sa classe sociale, une volonté de l’opposer à deux autres militants des droits de l’homme, candidats eux aussi, Biram Dah Abeid et El Id O. Mohameden, deux des candidats les plus en vue de l’opposition à la présidence.

L’expérience politique

Autre choix du candidat Ghazouani, celui de Sidi Mohamed Ould Maham, directeur général du port autonome de Nouakchott depuis près d’un an et demi, pour seconder ould Sid’Ahmed.

Ould Maham, 62 ans, avocat s’étant illustré en défendant de nombreux prisonniers politiques et notamment les cavaliers du changement, possède une grande expérience politique, ayant été sur le devant de la scène politique mauritanienne pendant plus de trois décennies.

La présence d’Ould Maham s’est encore consolidée entre 2008 et 2019, quand il était entré au gouvernement et assumé la présidence du parti au pouvoir, l’Union pour la République, sous le régime du président Aziz dont il a été l’un des visages politiques les plus en vue.

Lors de la dernière année du pouvoir du président Mohamed O. Abdel Aziz, Sidi Mohamed O. Maham démissionnera de son poste ministériel pour exprimer son opposition au régime, et deviendra, l’un des principaux soutiens à Mohamed O. Cheikh El Ghazouani lorsque celui-ci s’est présenté à l’élection présidentielle.

Lors de la tentative de Ould Abdel Aziz de prendre la tête du parti au pouvoir fin 2019 et lors de la crise de référence au sein du parti au pouvoir de l’époque, l’UPR, Ould Maham a déclaré que celui-ci était la personne la moins habileté à se référer aux textes internes du parti, lui refusant tout droit de jouer un quelconque rôle politique après son départ du pouvoir.

L’enseignante, administrative

La campagne des femmes a été confiée à Zeinebou mint Hmednah, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle dans l’actuel gouvernement, un femme ayant occupé différents postes gouvernementaux et administratifs, ce qui lui confère une grande expérience à la fois politique et administrative.

Titulaire d’une maîtrise en droit public de l’Université de Nouakchott, mint Hmednah, 47 ans, a entamé sa carrière comme institutrice, avant de rejoindre le ministère de l’Intérieur en 2005, où elle a débuté sa carrière à la tête du département des affaires politiques.

En 2007, elle est nommée Hakem de Tevrag Zeina, puis wali du Brakna jusqu’en 2011, avant de revenir à Nouakchott à la direction de la coopération, des études et de la programmation au ministère de l’Intérieur jusqu’en 2018, pour être affectée ensuite à la direction générale des affaires politiques et des libertés publiques.

Début 2020, elle est nommée secrétaire générale du ministère du Développement rural, puis secrétaire générale du ministère de l’Intérieur en 2021, avant d’occuper son premier portefeuille ministériel en 2022, lorsqu’elle a est nommée ministre secrétaire générale du gouvernement.

Depuis juillet 2023, mint Hmednah est ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle.

Le président des jeunes

Dans sa lettre annonçant sa candidature à un second mandat, ould El Ghazouani a promis, lors de ce mandat  de compter sur l’engagement des jeunes, d’où son choix pour Ahmed Ould Yahya, président de la Fédération mauritanienne de football et l’un des visages les plus populaires dans les cercles de jeunes, pour diriger la campagne en direction des jeunes.

 

Ahmed Ould Yahya (48 ans) est un homme d’affaires de Nouadhibou, dont la passion pour le football l’a conduit en 1999 à fonder et à devenir président du FC Nouadhibou, mais ses rêves ont vite grandi.

Il démissionnera de la présidence de ce en club en 2011 pour briguer la présidence de la Fédération mauritanienne de football qu’il gagnera pour s’investir ensuite sur l’un des projets de football les plus marquant dans les médias internationaux.

Lors des dix dernières années, Ould Yahya est omniprésent dans les couloirs de la Confédération Africaine de Football mais aussi la FIFA.

Sa réussite au niveau du football mauritanien n’a pas empêché Ahmed O. Yahya d’avoir une présence politique, puisqu’il a mené des campagnes électorales au niveau de la wilaya de Dakhlet Nouadhibou, dont la dernière a été la campagne pour les dernières élections législatives, perdues cependant par le pouvoir.

Aujourd’hui, Ould Yahya a été choisi pour mener la campagne au niveau national afin de convaincre la jeunesse mauritanienne de voter pour Ould Ghazouani pour un second mandat présidentiel, campagne pour laquelle il a choisi le thème : « La jeunesse et la guerre contre la corruption ».

La campagne médiatique

Le candidat Ghazouani a enfin choisi de confier la direction de la commission médias et communication de sa campagne à Ahmed Ould Sid Ahmed Ould Djé, actuel ministre de la Culture, de la Jeunesse, des Sports et des Relations avec le Parlement.

Bien que la gestion des médias et de la communication soit une tâche complexe dans une campagne électorale de plus en plus axée sur les médias sociaux, Ould Djé, titulaire d’une maîtrise en administration des affaires, marketing et communication de l’Université internationale euro-américaine, serait bien préparé à cette tâche.

A 61 ans, il possède également une riche expérience professionnelle débutée en 1990 à l’office des postes et télécommunications (OPT), puis a évolué dans les secteurs public et privé, avant de devenir directeur général de l’Agence de l’accès universel de 2010 à 2014.

De 2014 à 2023, Ould Djé a occupé le poste de secrétaire général dans plusieurs ministères ceux des affaires économiques et du développement, de la santé, des affaires étrangères et de la coopération, des pêche et de l’économie maritime, puis de l’hydraulique et l’assainissement.

En juillet dernier, Ould Djé a fait son entrée au gouvernement en tant que ministre de la Culture, de la Jeunesse, des Sports et des Relations avec le Parlement.

saharamedias

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g | TAAZOUR





Rubriques à la une


Recherche