. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Le Président de la République visite la centrale hybride de Kiffa

Mercredi 15 Août 2018 - 14:55

Le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, s’est rendu, mercredi à la centrale hybride de Kiffa, dans le cadre de la visite qu’il effectue actuellement dans la capitale de l’Assaba.

Sur le site, le Chef de l’Etat a fait le tour des différentes composantes de la station où il a pris connaissance de la qualité de ses groupes électrogènes, de sa capacité d’absorption et de son apport attendu dans l’offre de l’énergie électrique propre de qualité aux habitants de la wilaya et l’arrêt définitif des cas fréquents de délestage .

Il a suivi également des explications des responsables de la centrale sur le rôle pionnier de celle-ci dans l’accompagnement de la croissance démographique de la ville et la satisfaction des besoins de ses habitants en énergie électrique.

Ils ont expliqué que la centrale va assurer, à moyen et court terme, la couverture des besoins électriques des populations installées dans la zone située entre Kiffa et Guerou, dans un premier temps, et qu’il sera procédé ultérieurement, dans la cadre de la 2ème composante du projet, à la réalisation d’une ligne électrique à moyenne tension et l’introduction de l’énergie solaire.

La réalisation de la centrale hybride de Kiffa concrétise les engagements du Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, à améliorer les conditions de vie des populations et à leur garantir l’accès aux différents services de base.

La centrale hybride de Kiffa compte 4 groupes électrogènes qui fonctionnent avec les hydrocarbures et 4320 panneaux solaires et voltaïques avec une capacité de 1,3 mégawatts, un système de commandement et une station de vidage électrique d’une capacité avoisinant 33kilovolts.

Le coût de la centrale est de 5 milliards 46 millions Ouguiyas, sur un financement conjoint de l’Etat mauritanien, de l’agence française de développement et de l’Union Européenne. Sa durée d’exécution est de 16 mois.

Notons que le secteur de l’énergie en Mauritanie a connu ces dernières années un développement fulgurant aussi bien au plan de la production que celui de la distribution ou de l’électrification de nouvelles villes.

Au total 50 villes mauritaniennes sont couvertes actuellement par les services de la SOMELEC au lieu de 26 en 2009 et l’électricité créneau essentiel de développement de l’Assaba. Elle offre plusieurs occasions d’emploi pour un nombre important des citoyens.

source AMO
chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Novembre 2018 - 15:55 Le gaspillage a mis la SNIM à genou

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche