. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

La protection et la promotion des femmes et les filles au coeur du programme de société du Président de la République

Mardi 14 Janvier 2020 - 20:04

La protection et la promotion des femmes et les filles au coeur du programme de société du Président de la République
Les travaux d’un atelier de validation du projet de création d’un observatoire des droits de la femme en Mauritanie ont débuté mardi à Nouakchott.

L’atelier permettra aux participants de discuter le rapport d’étude des consultants afin de ressortir les avis et recommandations sur le projet de l’observatoire qui a pour ambition de renforcer la protection des femmes et des filles et aussi de permettre un exercice équitable de la citoyenneté par les femmes pour un développement juste et durable.

Le projet d’observatoire se propose d’identifier, de recenser, de mesurer et d’évaluer les inégalités et leurs évolutions afin de les rendre visibles, d’en faire un objectif clé des politiques publiques et d’en mesurer les effets.

La création de ce mécanisme permettra de lutter pour faire avancer les droits des femmes et des filles, lutter contre les violences et aider à combattre toutes sortes de discrimination.

Il pourra aussi surveiller l’évolution des conditions des femmes dans toutes leurs dimensions et de déterminer les obstacles qu’elles peuvent rencontrer dans tous les milieux.

Dans le discours qu’elle a prononcé à cette occasion, la ministre des Affaires sociales, de l’Enfance et de la Famille, Dr Nene Oumou Deffa Kane a indiqué que la protection et la promotion des groupes sociaux les plus vulnérables, notamment les femmes et les filles, occupent une place de choix dans le programme de société du Président de la R2publique, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani ainsi que dans la politique générale du gouvernement du Premier ministre, M. Ismail Ould Bedde Ould Cheikh Sidiya qui a fait de la lutte contre les violences à l’égard des femmes et des filles et l’autonomisation de celles-ci une de ses priorités.

Elle a ajouté que les objectifs de développement durable, en particulier l’objectif 5, ne peuvent être atteints sans mettre fin aux formes de violences à l’égard des femmes et des filles et garantir une véritable autonomisation des femmes en renforçant leurs capacités économiques et politiques.

Dr Nene Oumou Deffa Kane s’est déclarée convaincue que les réflexions des participants conduiront des amendements et propositions constructives qui favoriseront la création d’un observatoire des droits des femmes.

L’adjointe de la représentante du Haut- Commissariat aux droits de l’Homme a indiqué qu’il est important de développer et d’appliquer des outils et de renforcer des institutions et acteurs chargés d’observer les inégalités, de les connaitre, de les étudier et de les divulguer aux fins d’influencer les politiques publiques.

La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre de la Justice et le secrétaire général du ministère des Affaires sociales, de l’Enfance et de la Famille.

AMI
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche