. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

La SOMASERT rénove : Un travail de fond en comble

Vendredi 12 Janvier 2024 - 14:35

La SOciété MAuritanienne des SERvices et Tourisme (SOMASERT) est une des plus importantes filiales de la Société Nationale Industrielle et Minière (SNIM) qui s’investit depuis sa fondation en Mars 1987 dans la promotion du tourisme, principalement à Nouadhibou et  Zouérate. Avec ses deux hôtels –  le Cansado à Nouadhibou et le Tazadit à Zouérate – la SOMASERT offre une belle gamme de services à ses nombreux clients qui apprécient notamment l’extraordinaire vue sur la baie du Repos, ainsi que l’amabilité et le professionnalisme d’un personnel visiblement bien formé à la réception et au marketing. Pour ceux qui connaissent « le Cansado », il va sans dire qu’un gros travail a été entrepris pour changer de fond en comble les infrastructures de cet établissement moderne. Rencontrés sur l’un des espaces verdoyants de l’hôtel, des visiteurs reconnaissent que celui-ci a complètement changé de look : « délabré il y a quelques années, il est devenu un   véritable joyau ! »

 

Nouveaux équipements

Premier opérateur en tourisme et hôtellerie, la SOMASERT a entrepris, avec la bénédiction de la direction générale de la SNIM et son Conseil d’administration, une vaste opération de réhabilitation du Cansado à travers l’acquisition de nombreux équipements et le toilettage de ses infrastructures : chambres, restaurant, suites, bar, réception, espaces ouverts, parking, aires de jeu, literies, rénovation des réseaux  eau et électricité par une société nationale experte, etc. Au final, trente-quatre chambres et annexes, quatre suites, un celibaterium de trente-six studios à des prix très compétitifs frisant la gratuité : 8000 MRO la chambre (moins de 20 euros) ; et une zone protégée : « la Cale », particulièrement prisée par les touristes qui y séjournent et dorment comme des loirs, dans la plus grande sécurité… Le Cansado est « la » destination privilégiée des visiteurs nationaux et étrangers en quête d’un séjour agréable à Nouadhibou. À Zouérate, la SOMASERT gère « le Tazadit » : cinquante-quatre chambres, quatre suites et huit bungalows. 

Dans le cadre de cette réhabilitation, plusieurs ouvrages ont déjà été réalisés : peintures extérieures et intérieures de tous les bâtiments de l’hôtel Cansado à Nouadhibou, installation d’un système de vidéo-surveillance dans toutes les chambres, équipement et révision de la salle de réunion, portes automatisées, grillage galvanisé et plastifié autour de la clôture, aménagement d’espaces verts et ouverts qui attirent beaucoup de visiteurs voulant profiter de la douceur et de la pureté de l’air à proximité de l’Océan, wifi haut-débit et réseau « terre unique » qui prémunit les installations contre les régulières coupures d’électricité et assure la sécurité des occupants et visiteurs des lieux.  En chacun de ses  deux hôtels  à Nouadhibou et  Zouérate, la SOMASERT a pris soin d’installer une chambre-témoin dont le modèle très moderne sera généralisé à toutes les chambres des deux infrastructures hôtelières, avec ce souci permanent de mettre ses clients dans les meilleures conditions de confort, sécurité et repos. 

 

Celibaterium et cale

Naguère occupé par des médecins cubains, le celibaterium en face de l’hôtel dispose de trente-six studios flambant neufs et extraordinairement propres. Cette infrastructure a été récupérée par la Direction générale de la SOMASERT dans le cadre de sa stratégie de rénovation et de réhabilitation entamée depuis 2022. L’ouvrage constitue une véritable panacée pour les moins dépensiers, grâce à la modicité des prix au regard de l’extraordinaire qualité de ses installations. Comme celles de l’hôtel, chaque chambre est dotée d’un lit confortable, cuisine, petit bar et connexion wifi haut débit. À quelques mètres de là, la Cale nargue les passants en attendant les prochaines installations et constructions que la SOMASERT ambitionne d’entreprendre, comme l’aménagement de son vaste espace où sera dressée une grande tente (gueytoune) en face d’un restaurant très haut de gamme également à construire. La belle falaise face à la Cale devrait faire l’objet de sculptures murales et autres exploitations artistiques qui donneront à ces lieux une saveur et un goût particuliers. Autant de travaux qui n’attendent plus que la finalisation des procédures administratives que la SOMASERT mène avec la zone franche de Nouadhibou…

 

Historique « Suite 3 »

Comme dans tous les restaurants des grands hôtels du Monde, le Cansado offre des repas succulents (petit-déjeuner, déjeuner et dîner), savourables à quelques encablures de l’océan Atlantique sur lequel ouvre la salle de restauration. Juste derrière, une certaine chambre de la « Suite 3 » nargue le temps avec ses vieilles portes et ses vieux murs entre lesquels feux les présidents Moktar ould Daddah et Léopold Sédar Senghor  séjournèrent quelques jours en 1968, avant que feu le premier président de la Mauritanie n’y déjeune avec ses pairs feux Houari Boumédiène et le roi Hassan II en 1970. Désireuse de valoriser ces importants intermèdes historiques, la Direction générale de la SOMASERT a eu la clairvoyance de singulariser ce lieu chargé de passé, en lui accordant une attention toute particulière, notamment en attribuant à la Suite 3 le nom de feu Moktar ould Daddah.

 

                                                                                                                             El Bou Brahim

lecalame

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche