. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

La CENI, pomme de discorde en prélude à la présidentielle

Mercredi 3 Avril 2019 - 19:27

La CENI, pomme de discorde en prélude à la présidentielle

L’opposition mauritanienne, regroupée au sein d’une alliance électorale, exige une révision de la composition  de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), dont le Comité  Directeur est constitué de 11 membres, sous la présidence de Mohamed Vall  ould Bellal, ancien ministre des affaires étrangères.
 

Une délégation de l’Alliance Electorale de l’Opposition Démocratique (AEOD) a rencontré le ministre de l’intérieur, Ahmedou ould Abdallah, mardi.

Une audience au cours de laquelle le responsable gouvernemental a notifié aux émissaires  de l’AEOD la  disposition des autorités à ajouter les noms de 2 personnalités représentant la mouvance  au Bureau actuelle de la CENI.

Ce qui porterait  le total des  membres du Comité Directeur de l’institution à  13.

L’opposition considère que « tous les membres actuels du CD la CENI,

sans exception aucune, soutiennent la candidature de Mohamed Cheikh Ahmed dit Ghazouani » général à la retraite, ancien ministre de la Défense et candidat de la majorité à la succession du président

Mohamed ould Abdel Aziz, frappé par la limite constitutionnelle des mandats.
 

Ainsi, il y a peu de chances que  l'Alliance Électorale acceptée la formule proposée par le ministre de l’intérieur, qui ne changerait pas réellement le rapport de force. Le ministre a également informé la délégation que le gouvernement est prêt à étudier positivement tous les points soulevés par l'opposition dans sa requête.

La commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a été installée en avril 2018,  pour un mandat de 5 ans, avec des membres issus des formations de la majorité et d’une partie de l’opposition,  dite modérée ayant pris part à un dialogue organisé en septembre/octobre 2016.

Plusieurs membres  de cette  opposition  ont rallié la majorité en 2018.
 

Cette contestation relative à la contestation de la CENI est notée à moins de 3 mois d’un scrutin présidentiel prévu en juin.

Les candidats officiellement déclarés en perspective de ce scrutin sont Mohamed Cheikh Ahmed dit Ghazouani, ex chef d’état major général des armées, Biram Dah ould Abeid, leader antiesclavagiste, Sidi

Mohamed ould Boubacar, ancien premier Ministre et Mohamed ould Maououd, leader de l’Union des Forces de Progrès (UFP-opposition historique).

source lecalame.info

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Octobre 2019 - 00:08 A propos de rumeurs

Vendredi 18 Octobre 2019 - 14:46 Réunion du Conseil Régional de Nouakchott

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche