. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

L’UFP peste contre le pouvoir

Jeudi 15 Février 2018 - 18:50

L’UFP ne décolère pas et pour cause. Le parti de Ould Maouloud s’est insurgé dans une mise au point contre le « prétendu scoop que l’Agence Mauritanienne d’Information(AMI), l’organe officiel du pouvoir, a « réalisé » en annonçant, mardi 13 février 2018, que le Président de la République a reçu un groupe de cadres dissidents de l’UFP. Un événement important, semble-t-il, relayé de façon immédiate et particulière par la TVM.

Afin d’éclairer l’opinion publique sur cette curieuse mise en scène, il est important, précise l’UFP, que « parmi ces six personnes, certains ont quitté l’UFP depuis 2002, les autres ont abandonné le parti en 2013 suite à la décision de boycott des élections.

Certains d’entre eux ont milité au sein de l’APP avant de basculer vers d’autres formations, l’un a atterri au parti El Fadhila. Tous ont fini par rejoindre l’UPR où certains d’autres y jouissent des privilèges et ont participé à plusieurs de ses campagnes électorales et référendaires ».

Comment peut-on encore, s’interroge cette mise au point, évoquer un quelconque lien entre ces messieurs et l’UFP ? « Il est patent que le tapage médiatique autour d’un événement qui date de plusieurs années, dénote d’un désarroi effarant du pouvoir qui peine à sortir de son isolement actuel et de la désaffection que lui voue l’opinion publique et y compris au sein de sa propre mouvance.

« Mais en fait il ne s’agit-là que d’une tentative vaine par cette ‘’annonce’’ de porter préjudice à la bonne image dont jouit l’UFP auprès de l’élite politique et de l’opinion publique en général. Et il est dommage que les personnes précitées acceptent de continuer à jouer leurs rôles lamentables dans cette comédie malveillante ».L’UFP  recommande dès lors au pouvoir, « à s’employer à surmonter ses dissensions internes plutôt que de propager de fausses rumeurs sur des prétendues dissidences dans les rangs de l’opposition».

Il a plus besoin de dépenser, conseille l’UFP, son énergie à le sortir de son isolément et à surmonter ses errements et son désarroi actuel.
Mardi, une dépêche de l’AMI annonce ceci: «  La Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a reçu, mardi matin, au Palais Présidentiel, d’anciens cadres du parti de l’Union des Forces du Progrès (UFP), il s’agit notamment de : Mohamed Ould El Mane, Ba Adama, Gaye El Hadj, Moussa Habib, Ahmed Salem Ould El Vilaly et

Cheikh Sidel Moctar dit Cheikhatou. Ce dernier a fait une déclaration à l'Agence Mauritanienne d’Information (AMI) dans laquelle il a souligné qu'ils ont discuté avec Son Excellence le Président de la République de toutes les questions nationales, politiques, économiques, sécuritaires et sociales, et ce de manière ouverte et sans retenue. Il a ajouté que Son Excellence le Président de la République leur a accordé «une grande partie de temps pour discuter de questions relatives aux réformes politiques, économiques et sociales en cours, et aux efforts fournis en vue d’impliquer tous les Mauritaniens», ajoutant: «Nous sommes très satisfaits de cette rencontre, où nous avons trouvé ce que nous cherchions».

Dernière modification : 13/02/2018 19:36:12
A noter que la dépêche en arabe est supprimée du fil de l'AMI.

source lecalame.info
chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche