. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Guèye Moussa Malal, dit Birane, tête de liste UFP à Sebkha : «Le salut des habitants de cette commune défavorisée passera par la victoire des forces du changement, incarné par la liste de l’UFP que je conduis»

Jeudi 13 Septembre 2018 - 01:08

Guèye Moussa Malal, dit Birane, tête de liste UFP à Sebkha : «Le salut des habitants de cette commune défavorisée passera par la victoire des forces du changement, incarné par la liste de l’UFP que je conduis»

Guèye Moussa Malal, dit Birane, tête de liste UFP est un habitant et bon connaisseur de la commune de Sebkha dont les habitants lui sont reconnaissants pour son remarquable passage à la mairie, au poste de premier adjoint. Birane fait l’unanimité autour de lui : « C’est un homme simple, humble, serviable, intègre, travailleur et courageux », reconnaissent en chœur les populations. Nombreuses sont les actions sociales entreprises par cet homme, avec beaucoup d’humilité. Son établissement « Mounir » scolarise, gracieusement, plus de deux cents élèves issus de familles nécessiteuses.
 

Professeur de sciences naturelles, Guèye a servi à M’bout, Nouadhibou, Boghé, Kaédi et Nouakchott. Il fut arbitre international, de 1992 à 2005, puis chroniqueur sportif au Calame. Militant de l’UFD dès 1992, il rejoint l’UFP en 1998, après la scission. Sur la liste de Ba Adama à Boghé, Guèye sera investi tête de liste à Sebkha en 2005.Il se présente, en 2013, sous d’autres couleurs, suite au boycott des élections par l’UFP, pointant, au premier tour, à la troisième place.

 

Le Calame : Quelle lecture faites-vous du premier tour et du score réalisé ?
 

Guèye Moussa Malal : Permettez-moi, d’abord, de profiter de l’occasion qui vous m’offrez pour remercier tous les électeurs de la commune de Sebkha qui se sont fortement mobilisés en notre faveur, le 1er Septembre dernier. Je leur réitère un appel pressant pour se rendre, massivement le 15 Septembre prochain, aux urnes et à voter pour le changement, en accordant leur confiance à notre liste, seule à même de sortir notre commune de la misère et  de la situation chaotique où elle se débat, depuis des années. Je remercie aussi mon parti de m’avoir (ré)-investi, ainsi que ma base, alors que je ne voulais pas être candidat. Mes remerciements vont aussi à tout mon staff de campagne, les bénévoles  et autres anonymes qui s’activent, de jour comme de nuit, chacun en ce qui le concerne, pour que notre liste triomphe.
 

Nous sommes qualifiés au second tour, en dépit des manœuvres frauduleuses, des ingérences de tous bords et de la partialité du président de la CENI à Sebkha. Tout a été fait, de manière ostentatoire, pour nous éliminer. Notre score pouvait largement dépasser sa position actuelle, n’eût été les coups fourrés orchestrés contre nous, dans les zones qui nous sont favorables. Au bureau 62, les opérations électorales n’ont ainsi débuté qu’à 13 heures, en dépit de nombreuses protestations. Des bulletins censés appartenir à la liste UFP du Ksar, où nous ne sommes pas candidats, ont été placés au bureau 60. Même procédé au bureau 56 de la Maison des jeunes de Sebkha où, cette fois, ce sont des bulletins de la liste UFP de Tevragh Zeïna qui y ont été placées.

Des actes condamnables qui ont largement impacté, de manière négative, et entaché la régularité de cette élection, en plombant notre score. Nos craintes sont encore grandes, quant à la résurgence de tels procédés au second tour. Aussi restons-nous vigilants et appelons nos électeurs à rester éveillés, pour ne pas se laisser distraire : Sebkha restera un bastion de l’opposition. Oui, le salut des habitants de cette commune défavorisée passe par la victoire des forces du changement, incarné par la liste de l’UFP que je conduis. Une liste homogène, composée d’hommes et de femmes issus de toutes les franges sociales, dotées d’expérience et de savoir-faire.

 

- Vous disposez d’une grande expérience, en matière de gestion, pour avoir été dans l’équipe municipale de 2005. Que comptez-vous faire, en cas de victoire le 15 Septembre, pour sortir la commune de Sebkha du marasme et lui redonner un nouveau visage ?
 

- Nous mesurons l’ampleur des défis et l’immensité des chantiers qui nous attendent, en cas de victoire. Les aspirations au changement des populations, toutes couches sociales confondues, sont d’autant plus légitimes qu’elles sont confrontées à des problèmes cruciaux, notamment de survie quotidienne et de détérioration de leur cadre de vie. Nous les comprenons. Sensibles à leurs préoccupations, nous tenterons d’y apporter, grâce à un programme judicieux, des solutions concrètes. Ses axes majeurs tournent autour de l’enseignement primaire, de la production d’emplois, de la santé et de l’assainissement, du sport et de la culture, ainsi que du marché central de Sebkha.

S’il est vrai que j’ai une très grande expérience, en matière de gestion, pour avoir été dans l’équipe municipale de 2005, je tiens tout de même à préciser que je n’en étais que le premier adjoint au maire.

Je n’avais donc pas toute latitude de mettre en œuvre mon programme électoral et la vision que je projetais de mettre sur rails. En bref, je ne pouvais pas prendre de grandes décisions. Force est de constater qu’aujourd’hui, la commune de Sebkha est confrontée à une situation des plus difficiles, pour ne pas dire de mort clinique. Il urge d’impulser de changements notoires, par le biais de réformes majeures, afin de lui redonner un nouveau visage et lui faire retrouver son lustre d’antan.

 

- Quelle stratégie comptez-vous mettre en œuvre, pour convaincre les électeurs récalcitrants et ceux des autres listes éliminés, lors du premier tour ?
 

- Les électeurs de la commune de Sebkha fondent un espoir immense sur le changement et l’arrivée d’une équipe expérimentée, d’autant plus imprégnée des problèmes criants auxquels est confrontée la commune qu’elle y vit au cœur même. Il est plus que jamais nécessaire de ne pas confier la gestion de cette mairie à des arrivistes. Nos soutiens s’élargissent de jour en jour. Mais cela ne nous empêche pas de réitérer notre appel à toutes les forces vives de la Sebkha : rejoignez-nous dans ce combat commun ! Par la même occasion, nous continuons à fidéliser nos électeurs et tentons de convaincre le reste des électeurs à voter pour « la clé du changement ».

 

- Pour le second tour, l’UFP a-t-elle scellé des alliances avec les autres composantes du FNDU ? 

Pour le second tour, l’UFP compte nouer des alliances avec les formations du FNDU et, plus généralement, de toute l’opposition démocratique œuvrant à la bonne marche de la commune de Sebkha. Nous devons tout faire pour ne pas jeter celle-ci « dans la gueule du loup », comme on dit.

 

Propos recueillis par THIAM Mamadou

source lecalame.info

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche