. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

G5 Sahel : Lancement du lexique sur la radicalisation et l’extrémisme violent

Mercredi 25 Novembre 2020 - 19:33

Résultat d’un travail complexe dont le processus d’élaboration a débuté en 2018, ce lexique, disponible en six langues, vise à harmoniser la terminologie utilisée dans l’espace sahélien, en rapport avec les phénomènes de la radicalisation et de l’extrémisme violent.


Le secrétariat exécutif du G5 Sahel, en collaboration avec le projet Partenariats pour la Paix de l’Agence Américaine pour le développement international (USAID P4P), a organisé une réunion virtuelle pour le lancement du lexique sur la radicalisation et l’extrémisme violent dans l’espace du G5 Sahel. La cérémonie, qui s’est tenue par visioconférence, était présidée par le secrétaire exécutif du G5 Sahel, Mamam Sambo Sidikou. Parmi les participations remarquées, celle de Michael Dodman, ambassadeur des États-Unis d’Amérique en Mauritanie.

Selon un communiqué rendu public, « le lexique qui vient d’être lancé vise à harmoniser la terminologie utilisée dans l’espace sahélien en rapport avec les phénomènes de la radicalisation et l’extrémisme violent. Fournissant des définitions communes et maitrisées des différents concepts et cherchant à lever certains amalgames et confusions, ce lexique constitue un outil de référence à la disposition des décideurs politiques, des communicateurs, universitaires et étudiants et les autres acteurs concernés ». C’est le résultat d’un travail complexe dont le processus d’élaboration a débuté en 2018.

Près d’une centaine de personnalités ont pris part à la cérémonie, notamment des autorités politiques et diplomatiques. On notait également une participation des membres du milieu universitaire et scientifique, des membres de la société civile, dont les représentants des jeunes et des femmes, ainsi que des officiers des forces de défense et de sécurité. Au niveau des pays membres du G5 Sahel, les coordinateurs des Comités nationaux et les responsables des antennes « Cellule régionale de lutte contre la radicalisation » (CELLRAD), ont également pris au lancement du lexique.

Dans son allocution, le secrétaire exécutif du G5 Sahel a souhaité vivement que ce lexique devienne un repère de choix pour ceux qui travaillent sur les questions de la radicalisation et de l’extrémisme violent. Il a demandé aux participants de se familiariser avec les termes du lexique qui peuvent constituer des sources d’incompréhensions ou même de conflits. Le lexique est disponible en six différentes langues : français, arabe, bambara, haoussa, moore et peulh.

Dans un proche avenir, une campagne de vulgarisation sera menée par la Cellule régionale de prévention de la radicalisation et ses antennes. Il faut rappeler que le G5 Sahel est une organisation créée en 2014 par le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. Elle couvre une superficie de 5 millions de kilomètres carrés où vivent plus de 80 millions d’habitants. Son mandat couvre les domaines de la sécurité et du développement.

Awindinfo
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche