. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Festival des Cités du Patrimoine: Les efforts de dix-sept départements ministériels sont conjugués dans le cadre de la composante développement de ce festival (Ministre de la Culture)

Vendredi 8 Décembre 2023 - 20:15

«Les efforts de dix-sept départements ministériels sont conjugués dans le cadre de la composante développement qui vise, conformément à votre vision annoncée, lors du Festival Chinguetti 2019, qui a voulu que ce festival ne soit pas, seulement, une fête saisonnière qui s’achève avec son dernier événement, sans amélioration durable des conditions de vie dans ces villes qui accueillent la manifestation».

C’est ce qu’a déclaré le ministre de la Culture, de la Jeunesse, des Sports et des Relations avec le Parlement, M. Ahmed Sid’Ahmed Dié, à l’ouverture, vendredi matin de la XII édition du festival des Cités du Patrimoine.

Il a ajouté que cette composante de développement fait l’objet d’un suivi au cours des sessions précédentes et de son évaluation intermédiaire, étant entendu que l’évaluation globale sera lancée après la fin de cette session.

Cette composante, poursuit le ministre, comprenait le désenclavement de la ville, la réhabilitation de ses routes et de ses corridors intérieurs, l’extension des réseaux d’eau et d’électricité, le creusement et l’équipement de puits, le renforcement du réseau de communication, ainsi que la restauration de plusieurs équipements publics, et d’importantes interventions dans les domaines des affaires islamiques, des affaires sociales, de l’agriculture, de la santé et de l’élevage.

Ci-après le discours du ministre dans son intégralité:

«Au nom d’Allah le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux,

Et que les prières et la paix soient sur le Saint Prophète (Paix et Salut su lui);

Excellence, Monsieur le Président de la République;

Mme la Première dame;

M. le président de l’Assemblée nationale ;

M. le président du Conseil Constitutionnel;

M. le chef de file de l’Opposition démocratique;

Messieurs les ministres;

M. le wali;

M. le Président de la Région;

Messieurs les membres du corps diplomatiques,

M. le hakem;

M. le maire;

Messieurs les élus,

Éminents Oulémas;

Mesdames et Messieurs les présidents de partis politiques;

Messieurs les écrivains, les intellectuels et les artistes;

Chers habitants de Oulata,

Honorables invités;

Paix, miséricorde et bénédictions d’Allah Tout-Puissant;

C’est pour moi une grande source de fierté que nous retrouvons aujourd’hui, à l’occasion de la douzième édition du Festival des Cités du Patrimoine pour revivre et se rappeler des moments solennels de l’histoire dans la glorieuse cité de Oulata.

La ville de Oulata est restée à travers les âges, un lieu de rencontre pour les caravanes, un habitat de fertilisation croisée culturelle et un phare de rayonnement de la connaissance, acquérant ainsi un symbolisme particulier au niveau de notre conscience nationale.

Elle a été, aussi, un jalon sur le chemin de notre inimitable don culturel, qui a étendu ses horizons rayonnants avec les sacrifices des convois de pèlerins, de prédicateurs et de marchands, après qu’il ait été embrassé, dans sa solution et son voyage, par les villes et les mahadras.

Excellence, l’évènement que vous inaugurez aujourd’hui a acquis sa légitimité et a assumé sa place unique dans l’arène culturelle nationale grâce à ses efforts louables pour préserver le patrimoine culturel de ces villes, préserver leur caractère architectural distinctif et soutenir leur production locale et leurs activités génératrices de revenus, en créant de nouvelles opportunités d’emploi.

Cependant, la centralité de la personne humaine, en tant qu’outil, but et défi premier du développement, dans votre vision, Monsieur le Président, fait de cet événement et de l’action culturelle engagée et consciente le fer de lance de toute lutte nationale contre le sous-développement et les défis du développement.

Aucune nation prospère à notre époque, n’a été capable de sortir des protecteurs du sous-développement et de la pauvreté en copiant les expériences de développement d’autres nations ou en s’inspirant de leurs cultures. Au contraire, l’exploitation du patrimoine culturel a toujours été le seul moyen pour ces nations d’élever l’esprit et l’ambition nationaux, de ressentir de la fierté et de la dignité, et de rejeter le statut donné à l’arrière de la civilisation.

Essentiellement, le rayonnement civilisationnel est un rêve culturel obstiné qui capture la diaspora des bonnes valeurs et donne à ses propres énergies et capacités un horizon et un sens.

Excellence;

Les efforts de dix-sept secteurs ministériels sont conjugués dans le cadre de la composante développement qui vise, conformément à votre vision annoncée, lors du Festival Chinguetti 2019, qui a voulu que ce festival ne soit pas seulement une fête saisonnière qui s’achève avec son dernier événement, sans amélioration durable des conditions de vie dans ces villes qui accueillent la manifestation.

Dans ce contexte, cette composante de développement fait l’objet d’un suivi au cours des sessions précédentes et de son évaluation intermédiaire, étant entendu que l’évaluation globale sera lancée après la fin de cette session.

Excellence;

A travers ses festivals nationaux, le département de la Culture a tenu à présenter un contenu culturel et folklorique à partir des trésors de notre civilisation et de notre culture riches et diverses, ainsi que de promouvoir et de soutenir les festivals privés, afin d’enrichir et de diversifier le mouvement culturel au service du patrimoine national.

Dans quelques jours, nous ferons nos adieux à une année au cours de laquelle Nouakchott a été célébrée comme la capitale de la culture dans le monde islamique, et la Mahadra a été inscrite sur la liste du patrimoine islamique, avec treize sites archéologiques nationaux classés sur la même liste.

Au plan des arts, il sera procédé, aujourd’hui, et pour la deuxième fois, au décernement du Prix du Président pour les beaux-arts à la liste des festivités du festival des Cités du Patrimoine, ce qui a, sans doute, contribué à la revitalisation de la scène artistique, à l’élévation du statut des styles modernes et à la relance de leur contribution au développement culturel.

Les staffs du département ont mobilisé des équipes d’experts, d’employés et d’ouvriers, afin de rendre l’édition actuelle du Festival des Cités du patrimoine soit distinctive et remarquable dans sa forme et son contenu, c’est pourquoi il a tenu à investir tous les moyens et toutes les énergies disponibles dans la préparation et l’organisation.

Cette édition du festival, comme les précédentes, comporte une série de soirées culturelles, littéraires et louanges du prophète(poésie et lyrique) dans toutes nos langues nationales, ravivées par un certain nombre d’écrivains, de poètes, d’artistes et de louangeurs. En plus de performances théâtrales artistiques sérieuses. Avec un ensemble d’événements culturels et de divertissement, nous espérons que les invités et les participants du festival pourront en profiter et en profiter.

Ce n’est un secret pour personne que ce contenu est – dans sa totalité – au cœur du capital symbolique accumulé par nos ancêtres, la musique n’est pas seulement le reflet de nos gloires, de nos valeurs et de nos idéaux. Mais, aussi, un témoin éminent de notre propre spécificité et de la capacité de notre terre et de notre peuple à fusionner différentes composantes culturelles et civilisationnelles dans la musique d’un monde national distinct qui n’a pas d’équivalent dans les cultures qui l’ont inspiré ou dans d’autres cultures du monde.

Ce qui s’applique sur la musique l’est aussi de la littérature, qui a toujours été l’un des genres de connaissance les plus importants qui a été associé au nom de notre pays dans les horizons, jusqu’à ce que certains de nos frères nous aient amenés à nous considérer comme le pays d’un million de poètes.

Nul doute que ce festival sera l’occasion de mettre en lumière les talents artistiques mauritaniens, dont les propriétaires possèdent toujours ce sens artistique délicat et poétique qui habite le cœur de nos créateurs de différentes générations.

Le département de la culture et toutes structures ont œuvré à l’enrichissement et à la diversification de son programme et à l’implication de toutes les parties intéressées et concernées, afin de mettre en valeur notre diversité culturelle et civilisationnelle, qui est notre spécificité, et de faire revivre notre espace culturel.

Il n’est pas surprenant que ce festival ait révélé l’étirement de nouveaux talents, car il s’inscrit dans le cadre d’un projet de société conscient et ambitieux dans lequel Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh Ghazouani, s’est engagé à restaurer l’ambassade Culturelle de Mauritanie dans son ancien état, où le nom du pays était synonyme du savoir, de la culture et de l’art.

Excellence;

Cette célébration coïncide avec un mouvement national croissant visant à valoriser les acquis réalisés dans un contexte mondial défavorable au cours des dernières années, et à exiger ce qui est nécessaire pour préserver ces acquis. Partant de cette considération, nous serons en mesure d’avancer avec confiance dans le domaine du progrès et de l’avancement sur la voie de l’ambition.

Merci. Que la paix et la miséricorde d’Allah soient sur vous».

AMI

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche