. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Dessous de l’accord gazier entre le Sénégal et la Mauritanie : Abdel Aziz fait des révélations

Mardi 6 Mars 2018 - 14:26

Dessous de l’accord gazier entre le Sénégal et la Mauritanie : Abdel Aziz fait des révélations

Suite à l’accord signé par les présidents Macky Sall et son homologue Mohamed Ould Abdel Aziz, le 9 février dernier à Nouakchott, relatif à l’exploitation du gisement inter frontalier de gaz du Grand Tortue/Ahmeyin, le chef d’Etat mauritanien a fait une sortie révélatrice à ce sujet.

 

L’Accord de coopération inter-Etats conclu entre le Sénégal et la Mauritanie vise à satisfaire les intérêts entre ces deux pays selon, Mohamed Ould Abdel Aziz. «Nous n’avons pas cherché à satisfaire les intérêts de nos États, mais ceux de nos deux peuples, car en exploitant rapidement ce gisement, nous améliorerons leurs conditions de vie», a-t-il affirmé lors d’un entretien paru sur le site du magazine panafricain Jeune Afrique.

Il fait ainsi fait référence à l’Accord de coopérations inter-Etats (Aci) portant sur le développement et l’exploitation des réservoirs du champ Grand Tortue/Ahmeyim, à cheval sur les deux pays. Aux termes de cet accord, le Sénégal et la Mauritanie ont ainsi convenu de se partager équitablement la production du champ gazier. «Ce ne sera certainement pas le seul que nous aurons à partager… C’est pourquoi il était de notre devoir d’y arriver, et rapidement. D’après les études de BP et Kosmos, l’exploitation commencera d’ici à l’horizon 2021», a expliqué le président mauritanien.

«Macky Sall et moi avions la responsabilité de faire le bon choix pour rapprocher nos pays. Les infrastructures d’exploitation seront d’ailleurs installées à nos frontières», a souligné Abdel Aziz.

En ce sens, le Conseil des ministres a adopté, mercredi dernier, le projet de loi autorisant le Président Macky Sall à ratifier l’accord de coopération inter-état.

Ces dernières années, d’importantes découvertes de gaz ont été faites à la frontière entre les deux pays, dont celle concernant le champ gazier «Grand Tortue/Ahmeyim», mis à jour en janvier 2016 et considéré comme le plus important gisement en Afrique de l’Ouest, avec des réserves estimées à 450 milliards de m3.

source senenews.com

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Novembre 2018 - 15:55 Le gaspillage a mis la SNIM à genou

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche