. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Des acteurs publics se penchent sur l’Etat de droit et l’esclavage moderne

Dimanche 29 Mai 2022 - 11:12

La présidente de l’Association de Lutte contre la Dépendance, Mme Toutou Ahmed Jiddou a procédé,vendredi  27 mai, au lancement d’un atelier de formation sur l’Etat de droit et l’esclavage moderne,organisé en partenariat avec Free the Slaves (FTS ). Prennent part à cette rencontre de trois jours, des acteurs publics et gouvernementaux issus du ministère de la Justice à travers les CARSEC (centre d'Accueil et de réinsertion sociale des enfants en conflit ), le ministère des Affaires Sociales, de l’Enfance et de la Famille, le commissariat aux droits de l’homme et les commissaires des trois brigades des mineurs de Nouakchott.Les quinze participants et le panel d’experts aborderont entre autres thèmes la situation mondiale de l'esclavage:

(types d'esclavage moderne,causes de l’esclavage moderne),l’identification  des exemples d'esclavage moderne en Mauritanie ainsi que les engagements juridiques de la Mauritanie.
 

A l’ouverture, le coordinateur  de Free the Slaves FTS, M. Dame Ba s’est félicité de la tenue de  cet atelier avec le second partenaire de son organisation. Après avoir souligné l’importance de cet atelier destiné aux acteurs gouvernementaux, M.Ba a  rappelé les objectifs assignés à sa structure fondée en 2000 et la vision de combattre l’esclavage moderne. Il a fait part à l’assistance de chiffres effroyables: 42 millions de personnes réduites à l’esclavage moderne. Dès lors, la mission de FTS est d’accompagner les gouvernements et les missions pour mettre fin à ces pratiques. M. Dame Ba a félicité le gouvernement mauritanien pour ses engagements et les efforts déployés pour lutter contre l’esclavage moderne. A l’appui, il évoquera l’arsenal juridique, la constitution de trois tribunaux, la mise en place de brigades de mineurs. Dame Ba passera au peigne fin l’adhésion de la Mauritanie à l’Alliance 8 .7 et l’élaboration d’un listing de 44 travaux dangereux par le ministère de la fonction publique .
 

Quant à la présidente de l’ALCD, Mme Toutou Ahmed Jiddou, elle s’est réjouie du témoignage et des félicitations adressés par FTS au gouvernement mauritanien pour sa lutte contre l’esclavage moderne. Elle a remercié FTS pour la confiance placée en son organisation et la solidité de leur partenariat pour faire retrouver à l’homme toute sa dignité. Mme Toutou a fait part à l’assistance du gigantesque travail accompli ces cinq dernières années par son organisation. ‘’Les réalisations accomplies sur le terrain sont à la hauteur de nos ambitions et de notre volonté’’, dira-t-elle. Elle a remercié le gouvernement pour les efforts accomplis dans la lutte contre l’esclavage moderne.
 

Le hakem adjoint de Tevragh Zeïna, M.Mohamed Abdellahi Sghaër a exhorté les participants à faire preuve d’assiduité et d’abnégation.

Free the Slaves est une organisation non gouvernementale internationale et un groupe de pression, créée pour faire campagne contre la pratique moderne de l'esclavage dans le monde.

lecalame

 

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 16 Novembre 2022 - 14:34 Une Association de femmes retraitées voit le jour

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche