. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Basket ball : Sur le fil, Étoile du Nord s’adjuge le titre de champion de Mauritanie 2018

Jeudi 10 Mai 2018 - 07:51

C’est sur le fil et au bout d’un suspens interminable que la formation de l’Étoile du Nord a raflé, samedi 5 Mai, sur le plancher de l’ISJS, le titre de champion de Mauritanie 2018, au détriment d’El Mina Jahe (52 à 50). Les partenaires de Bocar Kane ont usé de leur supériorité dans le jeu intérieur et le musèlement des attaquants adverses, pour prendre à revers El Mina et lui infliger sa première défaite de la saison.
 

Avec une avance de dix points (33 contre 23) à la mi-temps, malgré la bonne opposition des partenaires de Yacoub N’Diaye,  les Nordistes ont tout d’abord étalé leur classe. Mais, à la reprise, l’équipe du sixième arrondissement tente le tout pour le tout, pour revenir au même niveau que son adversaire, et c’est alors au mental que les protégés de Samaké ont recours, pour maintenir leur avance et toujours mener de dix points, à la fin du troisième quart-temps, (41-31). Mais El Mina insiste et revient fort. Les dix dernières minutes de la finale sont encore plus âprement disputées. Et c’est la force de frappe de l’Étoile du Nord qui l’emporte, de deux petits points, 52-50 !
 

Une finale épique qui clôt une saison riche en couleurs. La FBBRIM a su franchir un palier et relevé le défi organisationnel. Tout est à son honneur, dans cette relance de la balle au panier. Le public a répondu présent et  joué sa partition, tout au long de la partie, dans une ambiance bon enfant. Quant aux récompenses, Étoile du Nord s’adjuge, en plus du trophée, 100.000 MRU. El Mina Jahe obtient 50.000 et le trophée de dauphin. Des coupes individuelles ont été remises aux douze joueurs et aux trois encadreurs de l’équipe championne. El Mina remporte  aussi le titre de meilleur marqueur, en la personne de Diadié Sekera. Alors que le titre de l’équipe la plus fairplay revient à Arafat BC.

Le président de la Fédération de Basket-Ball de la République Islamique de Mauritanie (FBBRIM), monsieur Fall Youssouf, a mis l’accent sur l’appui du ministère à ce sport, qui a pu organiser ce championnat sans sponsoring d’une autre partie. Il a rappelé que la Fédération a organisé, avant le lancement du championnat, des sessions de formation qui ont profité aux deux staffs technique et administratif la supervisant.

 

Déclarations d’après match des entraîneurs
 

Moustapha Samaké (Étoile du Nord) : « Une victoire totalement méritée, vu le parcours de l’équipe depuis le début de la saison. L’équipe était dans une phase ascendante. Nous n’avons perdu qu’un seul match. Le fruit du travail de toute la saison s’est concrétisé. Les joueurs méritent ce sacre. Bravo aux joueurs ! » 

Abdoulaye Ly (El Mina Jahe) : « Un spectacle de qualité. Mon équipe a surtout mal joué en première mi-temps. Elle a manqué d’adresse. Mais, même sur  l’ensemble du match, elle a mal joué. Il y avait des blessés, au sein du groupe, et nous avons commis des fautes antisportives. Jouer en plein air, avec le vent qui soufflait, a évidemment impacté sur la prestation. Néanmoins, ce fut une bonne finale. Nous avons certes perdu mais le travail continue ! […] C’est bon, pour notre basket, qu’annuellement, le titre tourne. Ça va motiver les dirigeants de club et les pousser à maintenir le cap. Une tendance nouvelle se dégage. Peut-être que l’an prochain, un autre club gagnera le trophée. En tout cas, tout le monde s’est associé à la fête, dans le cadre de la politique de la FBBRIM. Le spectacle fut au rendez-vous. C’est l’essentiel.

Je tiens à encourager mes poulains pour qu’ils persévèrent davantage. La loi du sport est ainsi faite. Nous y conformons. Même si j’ai perdu, je suis content, parce que les objectifs visés par la fédération ont été atteints. J’ai tenu à féliciter l’équipe adverse et son entraîneur qui est un petit frère ».

 

Réactions des capitaines
 

Bocar Kane (Étoile du Nord) : « Ça a été dur, du début de la saison à cette finale que nous venons de remporter. Nous avons gagné, al hamdou lillahi ! Personne ne croyait en nous et personne ne nous voyait arriver en finale. Mais, grâce à Dieu et au coach qui était hospitalisé depuis trois jours, nous avons remporté le titre. Même blessé [victime d’une béquille, ndlr] au deuxième quart-temps, je n’ai pas voulu lâcher mes coéquipiers. Et nous avons gagné, al hamdou lillahi ! ».

 

Yacoub Aly N’Diaye (El Mina Jahe) : « La finale s’est jouée dans la sportivité. Nous avons certes perdu mais jamais démérité. Ce fut une belle finale  mais il n’y avait pas assez de monde, par rapport à l’année dernière. Nous avons été confrontés aux blessures d’éléments indispensables (Djigo et Cheikh Baye) et au départ, durant l’intersaison, de deux joueurs-clés [Bocar Kane et Moussa Diagana qui ont rejoint l’Étoile du Nord, ndlr]. C’est avec fairplay que nous concédons cette défaite. Mais nous ferons tout pour rebondir ! Incha Allah, nous allons retrouver la force nécessaire ! ».

source lecalame.info

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche