. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

A propos de Boutilimit : incroyable mais vrai…

Mardi 6 Octobre 2020 - 10:27

Quand j’ai demandé depuis longtemps à avoir en privé les coordonnées de l’ex PM Ismael Ould Cheikh Sidiya, personne ne m’a répondu car chacun se disait que je suis de Boutilimit donc j’ai les moyens de savoir sans passer par ce compte facebook privé.


https://web.facebook.com/chezvlane
 

C’est mal connaître la situation. Cette page privée, je l’utilise d’une façon qui ne se banalisera en Mauritanie que dans quelques années. Certains pensent que j’étale ma vie privée, que je parle de choses qui devraient être réglées autrement. Pourtant tout est sous contrôle, le procédé est nouveau pour les mauritaniens de notre catégorie socio-professionnelle.  J’ai été parmi les premiers blogueurs mauritaniens engagés à visage découvert sur des sujets sensibles à l’époque des cagoules. Aujourd’hui cette page est relativement unique en son genre chez les mauritaniens de notre monde vu le ton, les univers et les sujets abordés.

 

Jamais je me suis servi de cette page pour régler des comptes mais parfois je dois passer par là pour me défendre sans entrer dans les détails. Comme tout le monde, j’ai eu sur le dos toute ma vie des jaloux, des salauds que je pourrais pulvériser d’un clic mais je ne me venge jamais, je me défends parfois c’est tout car je sais d’expérience que celui qui me fait quelque chose de bien ça lui portera bonheur et celui qui me fait du mal, le paiera car Dieu suffit comme témoin.

 

J’ai utilisé internet d’une certaine manière depuis 12 ans pour défendre jour et nuit mille personnes que je n’ai jamais rencontrées et mille causes au bénéfice du pays mais aussi parfois pour régler des problèmes administratifs personnels pour ne pas à avoir à frapper à mille portes.

 

Il est vrai que depuis longtemps, je vis en casanier. Pourtant j’ai toujours été très mondain mais de sordides trahisons amicales de la pire espèce m’ont poussé il y a bientôt 12 ans à me réfugier dans le monde virtuel où après plus de 2000 articles sur plusieurs domaines j’ai fini par devenir Vlane, l’indépendant journaliste engagé et plus tard au bénéfice de l’âge, le communicant Ahmed Ould Soueid Ahmed. Ironie du sort, c’est dans ce monde faussement virtuel que j’ai ensuite rencontré des amis dignes de ce nom.

 

Donc je connais très bien tous les ressorts du net et certains savent que j’ai dû ferrailler avec les plumes les plus redoutables du monde francophone pour avoir la paix. Je suis devenu d’ailleurs l’ami de la plupart des snipers. Je sais très bien ce que je fais et je n’ai pas de conseil à recevoir en matière de discrétion car je n’ai jamais trahi une source ni quiconque. Jamais ! Tout au plus, ai-je pu me défendre sans sortir l’artillerie lourde.

 

En ce qui concerne Boutilimit, hélas à cause des aléas de la vie quotidienne, je n’y ai pas mis les pieds depuis 35 ans ! J’y suis allé une ou 2 fois en famille je devais avoir 10 - 12 ans. Aujourd’hui à 45 ans, je peux dire qu’aucun dignitaire de Boutilimit ne m’a jamais rendu le moindre service ni sorti d’un mauvais pas car je ne courtise personne et personne de Boutilimit n’a jamais cherché à me rencontrer sauf Ahmed Ould Daddah et Ismael Ould Cheikh Sidiya pour les raisons que chacun sait. Ahmed Ould Daddah, je l’ai rencontré une fois chez lui grâce à un ami deymani Abdellahi Ould Mohamed Vall et Ismael Ould Cheikh Sidiya je ne le connais pas comme je ne connais aucun Cheikh Sidiya sauf un avocat ami de mon père qui vit à Paris et me faisait rire enfant en faisant bouger son oreille.

 

Reste que les Oulad Ebery et les gens de Boutilimit en général sont mes parents comme les Kounta du Tagant et même les Moulaye Zein d’Atar venus s’installer à Guérou, sont mes oncles maternels. J’ai même des liens avec les Oulad Gheilane mais tout ce beau monde machallah ne m’a jamais servi à rien professionnellement car je ne les ai jamais sollicités…

 

Ainsi je ne risque pas d’être nommé quelque part car ce serait une pure perte tribale et régionale pour le pouvoir car les réseaux de Boutilimit diraient que je suis de Nouakchott d'où personne ne vient et en face les gens diraient «  encore quelqu’un de Boutilimit nommé »

 

Donc quand j’ai demandé le contact de Ismael, seule une cousine m’a répondu et comme son père n’est pas proche du pouvoir, il n’avait qu’un mail et 2 numéros datant d’avant sa nomination. Bilan, quand j’ai écrit pour saluer, le mail est revenu car la boîte est pleine sachant que Gmail gratuit a tout de même une capacité de 15 Go. 
 

Si quasiment personne ne m’a répondu à propos de ses coordonnées, c’est aussi parce que Ismael a été remercié suite au rapport de la CEP même si son nom n’y figure pas. Sachant le courage et la fidélité des mauritaniens en matière politique, il faut croire que presque personne ne veut plus être vu avec lui par les temps qui courent.

 

Ce soir un ami m’a indiqué où il habite voyant que j’insiste sur le net pour savoir comment joindre Ismael pour aller juste le rencontrer et lui dire merci d’avoir pensé à moi sans me connaître.

 

J’irai donc tôt ou tard chez lui le saluer inchallah...

Ahmed Ould Soueid Ahmed

 

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g




Banque Populaire de Mauritanie

Banque Populaire de Mauritanie


Rubriques à la une

Recherche