. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Xi Jinping à Macao pour fêter le 20ème anniversaire de la rétrocession

Mercredi 18 Décembre 2019 - 11:43

Le président chinois Xi Jinping est arrivé mercredi à Macao pour assister vendredi aux célébrations du 20ème anniversaire de la rétrocession de cette ancienne colonie portugaise où l'agitation politique hongkongaise ne trouve aucun écho.

Les mesures de sécurité ont cependant été considérablement renforcées dans l'ancien comptoir portugais pour la visite du chef de l'Etat qui a dès son arrivée loué les succès économiques insolents de la capitale mondiale des casinos.

"Le peuple chinois et le gouvernement central sont fiers des réalisations et progrès que Macao a faits ces 20 dernières années depuis son retour auprès de la mère patrie", a déclaré le président chinois à l'aéroport, alors qu'un groupe d'élèves agitaient derrière lui des drapeaux chinois et macanais.

Une trentaine de km seulement séparent les côtes de Hong Kong et Macao, deux territoires rétrocédés à deux ans d'intervalle à la fin des années 1990 et gérés selon le même principe "Un pays, deux systèmes" qui leur octroie des libertés inconnues ailleurs en Chine.

Mais le contraste ne saurait être plus grand entre les deux rivages de l'embouchure de la Rivière des Perles. A l'Ouest, Macao l'élève modèle suit sans rechigner la stratégie de Pékin. A l'Est, Hong Kong vit depuis six mois au rythme de manifestations pro-démocratie sans précédent, récemment légitimées par une retentissante gifle électorale pour Pékin.

- Fouilles à Hong Kong -

AFP /Macau

Très peu de détails ont été donnés sur le programme de M. Xi, qui devrait rencontrer jeudi des responsables macanais avant un dîner et un spectacle.

Il présidera vendredi la cérémonie d'investiture du nouveau chef de l'exécutif de Macao, Ho Iat-seng.

Ancien membre du Comité permanent de l'Assemblée nationale populaire (ANP, parlement), M. Ho était le seul candidat cet été pour devenir chef de l'exécutif et a été élu par un comité de 400 membres acquis à Pékin.

La police a notamment renforcé les contrôles de sécurité pour les personnes entrant dans l'ex-colonie portugaise, dont plusieurs artères seront fermées.

La première ligne de métro léger de la ville sera fermée pendant toute la durée de la visite présidentielle, une semaine après son entrée en service, alors que des vols vont être reportés.

Les contrôles ont également été renforcés à Hong Kong, notamment sur le gigantesque pont-tunnel ouvert fin 2018 et reliant l'ex-colonie britannique à Zhuhai et Macao.

AFP / ANTHONY WALLACELe président chinois Xi Jinping et son épouse Peng Liyuan arrivent à l'aéroport de Macao pour une visit à l'occasion du 20e anniversaire de la rétrocession de l'ancienne colonie portugaise

Depuis la semaine dernière, la police de Chine continentale gère pour la première fois un nouveau point de contrôle sur une île artificielle par lequel transite cette titanesque liaison routière.

Les rotations de ferries ont également été réduites, et des fouilles étaient conduites à la gare maritime hongkongaise dans les bagages de certains passagers avant l'embarquement.

- "Un pays, un système" -

L'entrée à Macao a été refusée à nombre de journalistes avec des passeports hongkongais travaillant pour des médias étrangers et locaux avant le vingtième anniversaire.

AFP / Eduardo LealUne vue de Macao, le 15 décembre 2019

En vingt ans, Macao a subi une extraordinaire transformation avec ces gigantesques casinos qui ont poussé sur Cotai, bande de terres gagnées sur la mer entre les îles de Coloane et Taipa, aujourd'hui réunies.

Seul territoire chinois où les jeux d'argent sont autorisés, Macao a vu son PIB exploser, de 6,4 milliards de dollars en 1999 à plus de 55 milliards. Ses casinos rapportent en une semaine autant que Las Vegas en un mois.

Pour Pékin, c'est une réussite dont les Hongkongais devraient s'inspirer. Li Zhanshu, président de l'ANP, a récemment loué "l'enracinement social très fort de l'identité nationale" chez les Macanais.

"C'est en fait totalement +Un pays, un système+", confiait sous couvert de l'anonymat à l'AFP un Macanais de 34 ans qui se rend régulièrement à Hong Kong, en estimant que manifester à Macao serait "inutile et dangereux".

"La raison pour laquelle on peut croire que cela fonctionne est que les habitants de Macao ne manifestent pas", a-t-il ajouté.

Mais il y a en fait selon lui beaucoup de ressentiment quant aux inégalités, quand bien même la population s'est enrichie, et à la surpopulation du territoire.

Macao a aujourd'hui le troisième PIB par habitant au monde, derrière le Luxembourg et la Suisse, mais ses richesses sont très concentrées.

AFP

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Banque Populaire de Mauritanie

Banque Populaire de Mauritanie


Rubriques à la une

Recherche