. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Voilà que le porte-parole du gouvernement parle comme un tortionnaire…

Mercredi 31 Mai 2017 - 00:12

Voilà que le porte-parole du gouvernement parle comme un tortionnaire…
Ce monsieur est décidément capable de tout avec son cynique rictus. On l’a vu sourire en se faisant porte-parole du parjure à propos du verrou constitutionnel au sujet des mandats.  Comme le ministre de la justice, il a oublié que si la constitution n’est faite que de mots que le peuple souverain peut changer à sa guise, il n’en reste pas moins que le serment du chef de l’état est sacré car il prend Dieu à témoin, verbalement et par écrit via la constitution votée, qu’il ne soutiendra jamais ni directement ni indirectement toute tentative de déverrouiller le nombre de mandats successifs à la tête de l’état.
 
Son sourire annonçait déjà  le peu de cas qu’il fait d’un serment au nom de Dieu par le chef de l’état d’une république islamique.  Ni Aziz ni le PM ne l’ont recadré et depuis, il prend la parole pour dire les plus sordides énormités. Il représente apparemment l’automate parfait dépourvu de conscience dans l’exercice de ses  fonctions.  C'est avec ce genre de personnage que les pires crimes sont cautionnés par ces sortes de petites mains.
 
S’il est le porte-parole du gouvernement alors tout est dit...
 
Aujourd’hui à l’heure où des terroristes condamnés à mort sont en grève de la faim certains dans le coma pour réclamer de voir leurs droits de prisonniers respectés, le porte-parole du gouvernement a dit les pires horreurs que peut prononcer quelqu’un qui se dit musulman et ce au nom du gouvernement.
 
Ses mots ne peuvent avoir de sens que pour un tortionnaire qui ne sait pas grand-chose de l’esprit de l’islam. 
 
 

Voilà ce qu’il a dit « Ces prisonniers font l'objet de condamnations à mort et la vie est un des droits les plus élémentaires qu'il convient de préserver pour un individu. Dès lors que la justice lui a retiré ce droit, la réclamation d'autres droits ou revendications reste sans objet"

https://www.youtube.com/watch?v=iwegSZ6sfRI&feature=share
 
Propos recueillis par l’AFP et repris un peu partout...
 
 
Le porte-parole croit que parce quelqu’un est condamné à mort, il n’a plus de droit. Il oublie que la mort n’est rien pour un croyant sauf s’il sait qu’il a commis des péchés. La mort n’est tellement rien pour le croyant que si le Coran n’interdisait pas le suicide, rien ne pourrait retenir bien des croyants de quitter ce monde de misère pour avoir une réponse à la grande question de la vie après la mort et tous ses corollaires métaphysiques...
 
Versets 29, 30 sourate 4 « ...Et ne vous tuez pas vous-mêmes. Allah, en vérité, est Miséricordieux envers vous.
30. Et quiconque commet cela, par excès et par iniquité, Nous le jetterons au Feu, voilà qui est facile pour Allah. »
 
La mort n’est donc qu’une délivrance, un passage. Ce n’est pas un supplice. Aussi quand un pouvoir condamne quelqu’un à mort, il doit respecter la sentence et non torturer, persécuter les condamnés car le coran rappelle que «  persécuter est plus grave que le meurtre »  wa al-fitnatu ’akbaru mina al-qatli  sourate 2 verset 217.
 
Aziz ne devrait pas cautionner pareille lecture tortionnaire de l’esprit de l’islam.
 
Le porte-parole vient tout simplement de justifier la torture en Mauritanie. Je n’ai aucune sympathie pour les terroristes et je suis d’ailleurs partisan de la peine de mort quand quelqu’un commet des crimes inhumains car c’est dans l’esprit de l’envoyer à son créateur, son seul juge pour l'éternité, et non le torturer ici-bas quoique que je pense que la loi du talion soit une justice équitable à défaut de pardon...

VLANE

 
 

chroniques VLN | énergie/mines | politique | économie | religion | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG/associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats/Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | désintox | ndlr | culture | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une


Pendant ce temps...

Recherche