. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Sebkha : Silence, on recompte les voix

Dimanche 30 Septembre 2018 - 19:37

Sebkha : Silence, on recompte les voix
Le maire élu de Sebkha Aboubacar Soumaré dit AKA a appelé sur sa page facebook officielle, ses partisans « à rester sereins et pacifiques mais surtout vigilants, mobilisés et intransigeants devant l’arbitraire ».

Soumaré renseigne qu’il a été informé oralement de la décision de faire à nouveau le recomptage des voix du premier tour, suite au recours déposé par l’UPR et malgré la clôture des opérations électorales.

« Visiblement le candidat malheureux de l’UPR (Idoumou Ould Abeidellah, ndlr) met beaucoup de pression et obtient des soutiens illégitimes pour le recomptage des voix », déplore AKA. Avant la proclamation officielle des résultats, le candidat de l’UPR avait formulé non sans succès de nombreux recours contre celui de l’UFP espérant lui ravir la seconde place qualificative au second tour.

Sans ambages, Soumaré réfute cette décision et proclame sa position : « nous refusons le recomptage des voix parce que nous estimons que s’il devait être fait cela aurait dû l’être avant le second tour. Une fois que le second tour a eu lieu toute remise en question du 1er tour est hors délai.

Nous disons également que le recomptage des voix du premier tour n’est pas fiable en l’état puisque les caisses de bureau de vote devaient être stockées chez le juge en charge des recours dès le lendemain du vote, ce qui n’était pas le cas et pour compliquer le tout nous avons trouvé 3 caisses non scellées, c’est-à-dire ouvertes.

Nous n’avons également aucune information sur les numéros de scellés des caisses. Nous devons pouvoir contrôler que les scellés placés à la fin du vote n’ont pas été changés. Les procédures n’ont pas été respectées et donc nous n’avons aucune garantie qu’il n’y a pas eu bourrage des urnes.

Recompter dans ces conditions est tout simplement inutile », soutient Soumaré.
Si l’UPR met la pression pour le recomptage des voix, l’AFCD et l’UFP mettent la pression pour annuler le recomptage.
« Au-delà de ces aspects techniques revenir devant les électeurs de Sebkha pour leur demander de voter à nouveau est au minimum une preuve d’incompétence et au pire une tentative de fraude.

Ils prennent des risques inconsidérés sur la démocratie et sur la paix civile dans la commune de Sebkha pour satisfaire une seule personne », se désole-t-il.
« Et enfin nous sommes très gênés de n’avoir pour l’instant aucun courrier ou communication officiels des institutions en charge pour nous expliquer la situation», regrette-t-il.

« C’est toujours dans le calme et la détermination que nous allons défendre nos droits en espérant que les responsables vont rapidement prendre leurs responsabilités et mettre un terme à cette mascarade. Nous serions étonnés quand même que cette tentative aboutisse à quelque chose », conclut-il.
Le maire élu remerciera enfin ses partisans pour leur soutien indéfectible.
Au second tour, AKA de l’AFCD avait remporté la manche face au candidat
de l’UFP soutenu par la coalition de l’opposition Guèye Moussa Malal .

source lecalame.info
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche