. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

"Rien n'est possible dans un pays sans le respect du droit",affirme le Président de la CVE

Dimanche 5 Janvier 2020 - 10:16

Le Président de la Coalition Vivre Ensemble (CVE), Dr Kane Hamidou Baba a présidé, ce samedi 4 janvier, dans la salle Cordon bleu à Sebkha, un grand rassemblement populaire, après son retour d’une tournée dans trois wilayas de la vallée, notamment, le Brakna, le Gorgol et le Guidimakha.
Devant les nombreux militants et sympathisants de la CVE, l’ancien candidat à la présidentielle du 22 juin dernier, a adressé ses vifs remerciements à la population mauritanienne en général et à celle de Sebkha en particulier. Il a aussi rappelé que sa présence parmi eux justifie l’importance qu’il accorde au score réalisé dans cette commune et à l’émergence de la jeunesse lors du dernier scrutin.
Dr KHB a par la suite tenu à adresser ses chaleureux remerciements à l’ancien maire de Sebkha, M. Thiam Oumar, à la coordination et aux femmes de Sebka qui s’étaient investis lors de la campagne présidentielle et au jour du vote. Selon le président de la commission exécutive de la CVE, que d’autres rassemblements seront tenus dans les autres départements de Nouakchott et du pays.
Il a rappelé les nombreuses inquiétudes quotidiennes dont font face les populations des zones que la mission a eu à visiter du 14 au 22 décembre dernier. Et parmi celles-ci : le manque d’eau potable, la misère, le manque d’enseignants dans les écoles, le déficit de personnel médical dans les centres de santé, la question de l’Etat-civil, l’insécurité alimentaire, …….
Dans son discours, il a insisté sur la nécessité de penser sérieusement à l’unité nationale, à la cohésion sociale, à la lutte contre la marginalisation, l’exclusion, l’oppression, le chômage, l’injuste sociale et les disparités sous toutes leurs formes.
"Avec toutes les richesses du pays, il y a des mauritaniens qui vivent sous le seuil de la pauvreté et au 21e siècle, il y a des milliers de familles qui n’ont pas accès à l’eau potable, ni aux services de base les plus élémentaires", précise le leader de la CVE.
Comment peut-on accepter que la Mauritanie soit un pays aussi riche et que les mauritaniens sont pauvres, s’exclame M.KHB. Nous dénoncerons toujours ce silence complice pour que cette situation change, a-t-il signalé. "Rien n'est possible dans un pays sans le respect du droit", affirme Kane.

Pour dénoncer tous ses "maux", la CVE compte organiser en mars prochain, des assises politiques sur l’unité nationale, la cohésion sociale, le renforcement de la démocratie et le Vivre Ensemble et en avril une marche contre l’exclusion à Nouakchott et à travers tout le pays. Il a par ailleurs dit qu’il est prévu dans les prochaines semaines avec la Charte et le programme de la CVE qu’une campagne d’implantation et d’adhésion soit lancée pour savoir qui est membre et qui ne l’est pas.
Selon ses termes, il est bon de décrisper la situation entre le pouvoir et l’opposition,mais, ce n’est en recevant séparément les présidents de partis de l’opposition que cela va aller.
Nous jugeons nécessaire un changement d'hommes, de mentalités, de pratiques et de méthodes par le biais d’un dialogue national inclusif au cours duquel, les aspects sociaux, politiques, économiques, démocratiques seront débattus, a-t-il dit. Du coup, nous tenons à ce que le pouvoir s’engage dans un dialogue sérieux et responsable avec les forces vives du pays pour que soient résolus tous les problèmes que nous ressentons et souffrent les citoyens. Et nous pensons que l’actuel président aspire au Changement, martela-t-il.
Il a dénoncé la cohabitation "PRDS-UPR" qui donne un signal fort à un retour en arrière vers le parti État et c’est la démocratie qui en prend un coup fatal et si cela se justifie l’espoir au changement sera perdu.
« Je ne suis pas d’accord avec ceux qui disent tous les hommes politiques du pays sont les mêmes. Si certains tournent facilement la veste, il y a une classe qui est sérieuse. Nous avons d'ailleurs des leaders constants qui respectent leurs engagements, défendent loyalement des idées et campent sur des principes démocratiques » tonne KHB.
Le changement de principes vécu ces derniers jours n’honore pas la Mauritanie et les mauritaniens, conclut le leader de la CVE.
Avant de finir, plusieurs cadres dont Ina Kane, Bocar Bâ, Ba Mamadou Alassane et Ould Tolba ont tous exprimé leur grande satisfaction pour le travail réalisé par l'ensemble de leurs militants.

Ce rassemblement a lieu en présence des différents présidents de partis politiques, d'associations, de mouvements et des personnalités indépendantes membres de la CVE.

Par A.SIDI


tawary
chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche