. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Mauritanie : l’opposition accuse le pouvoir d’interférer dans le processus électoral

Samedi 14 Juillet 2018 - 06:59

L’alliance électorale de l’opposition démocratique qui regroupe la majorité des composantes participant aux prochaines élections, a déclaré que le rejet par les autorités de la décision de la commission électorale nationale indépendante de prolonger les délais des dépôts des candidatures pour les élections régionales et locales, confirme la partialité du pouvoir exécutif à propos du processus électoral.

Dans un communiqué publié vendredi, cette alliance déclare que le rejet par le pouvoir  de la décision de la CENI confirme que c’est celui-ci qui dirige le processus électoral et prouve par ailleurs une contradiction évidente de l’illégalité de la CENI et son incapacité à organiser des élections libres et crédibles.

« Cette contradiction qui prête à l’ironie, ajoute le communiqué de l’opposition, a prouvé le peu de sérieux dans le processus électoral actuel et le degré d’improvisation avec lequel le pouvoir dirige une opération d’une aussi grande importance pour le destin du pays, depuis la constitution de la CENI, en passant par les accrocs qui caractérisent l’inscription sur les listes électorales, le refus de la présence d’observateurs internationaux crédibles et enfin cette dernière parodie relative aux délais impartis pour le dépôt des candidatures. »

L’opposition a déploré « la manière inquiétante avec laquelle  le pouvoir pilote l’opération électorale actuelle », réaffirmant sa détermination à faire face unis, aux manquements qui caractérisent cette opération.

La commission électorale nationale indépendante avait prolongé hier le délai imparti au dépôt des candidatures, une décision rejetée par le gouvernement représenté par le premier ministère, qui avait introduit un recours auprès de la cour suprême.

Celle-ci avait ordonné vendredi soir l’annulation de la décision de la CENI, qui en a pris acte et notifié à ses structures régionales et locales de respecter l’échéance qui avait été fixée, c’est-à-dire vendredi à minuit.

source saharameidas.net

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche