. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Ma campagne pour Ghazouani s’arrête ici : l’essentiel est fait…

Mardi 23 Avril 2019 - 21:10

Il y a plus d’un an, j’ai commencé à faire campagne pour le seul homme capable de remplacer Aziz sans être une de ses marionnettes.  Son sort de candidat n’était pas du tout certain. Ould Baya était encore en lice et reste d’ailleurs en embuscade sait-on jamais si un désistement l’appelait, et le troisième mandat d’Aziz toujours possible jusqu’au communiqué envoyé du ciel pour refroidir la course des députés de la majorité qui voulaient changer la constitution. 
 
Désormais Ghazouani n’a plus de concurrent au cœur de la majorité et il sera certainement élu à moins d’un coup de théâtre au cœur de la campagne à cause d’un complot à base de montages présentés en fuites audios ou qui sait, l’ombre d’une vidéo. Tout reste possible…
 
Pour ma part, il n’y a plus rien à dire. Bonne chance.  Je laisse la place aux ambitieux communicants de la dernière heure.  Une pensée d’ailleurs à un journaliste ami, comme on dit sur facebook, qui, il y a quelques mois, me contactait en Italie car son émission battait de l’aile. Il cherchait à lui redonner un nouveau souffle et voulait savoir quand je rentrerai en me proposant de la faire avec lui. J’ai décliné l'offre n'ayant pas assez de temps mais je lui ai assuré qu’à mon retour je participerai de temps en temps pour le soutenir.
 
Hindou Mint Ainina, comme d'autres, peut témoigner qu’elle-même m’avait contacté aussi pour un projet journalistique mais je n’ai pas répondu présent car trop pris dans mes activités de journaliste citoyen indépendant.
 
Pour aider mon ami, alors illustre inconnu dans la presse, je lui ai conseillé de se servir du net, d’ouvrir une page car son émission étant en français, elle aurait un écho sérieux dans le net francophone. Il a fait cela et nous avons partagé ses premières émissions et depuis, il est lancé.
 
Quelle ne fut pas ma surprise de le voir récemment écrire partout qu’il fait partie de la cellule de communication de Ghazouani.  Je me suis dit que c’est impossible que sachant combien j’étais moi-même engagé, il ne soit pas venu me proposer de me faire rencontrer notre candidat pour unir nos procédés.
 
Rien.  Comme d’ailleurs j’ai été surpris de ne voir personne gravitant autour de la communication de Ghazouani nous contacter pour fédérer nos idées et nos visions sauf quelques braves individualités qui se soucient sincèrement de Ghazouani qui ont voulu, sans me demander mon avis, me faire rencontrer quelques seconds couteaux à son service.
 
Je me suis dit : «  voilà bien ce qui a ruiné l’image d’Aziz ». L’incapacité à s’attirer des gens qui n’appartiennent pas à la bourse des crabes violonistes.  J'ai parlé du petit ingrat à un cousin qui venait de rentrer de brousse. Très peu versé en réseau du monde virtuel, il connaît cependant bien les mauritaniens et sans que je ne sache s’il se moquait de moi, de mon ami ou de tous ceux qui nous ressemblent, il me lança en mettant son pied sur le tableau de bord : «  adi, sagate mayeu hmeul sahbou »
 
Tout cela est misérable. Je m’en éloigne donc le temps que passe cette campagne.  Ensuite nous verrons si Ghazouani mérite toujours notre soutien en fonction de ce qu’il fera. Pour l’instant on lui laisse le bénéfice du doute.
 
 VLANE

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche