. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Lettre ouverte à Son Excellence, Mohamed Cheikh El Ghazouani

Jeudi 5 Septembre 2019 - 19:51

Monsieur le Président,

Je trempe ma plume, aujourd’hui, pour exprimer mon désarroi le plus total suite à la nomination de l’ancien ministre de l’économie, Moktar ould Diay, comme administrateur directeur général de la Société Nationale pour l’Industrie Minière (SNIM).

Cette société, pionnière de l’industrie nationale, constitue un pilier de notre souveraineté, une garantie pour notre monnaie mais aussi nourrit plus de 4000 familles sur toute l’étendue du territoire.

Dans ce sens, Votre Excellence, cette société mérite un fils digne de la République Islamique de Mauritanie, connaissant le domaine, maîtrisant la chaîne de production, un leader charismatique et qualifié pour la sortir de l’agonie qu’elle vit depuis le temps de Ould Oudaa, qui l’a mis à genoux.

Loin des flatteries de la rue, je vous parle en connaissance de cause. Depuis 1973, la SNIM a toujours été le plus grand accomplissement de notre nation et la seule véritable industrie qui a inspiré, non seulement le respect et la déontologie, mais aussi des centaines de nos jeunes compatriotes, les intéressant au monde passionnant des mines et leur offrant une stabilité
professionnelle, en leur offrant un programme de bourses exemplaires et un gagne-pain digne.

C’est en 2014, que la descente aux enfers a commencé car, ayant connu une période où la tonne de fer avoisinait les 120 dollars américains, cette institution a rempli ses réserves de trésorerie pour des périodes de vaches maigres (notamment 2015-2016), elle est devenue une boutique pour le régime du president Aziz qui n’a pas hésité à utiliser lesdites réserves pour prendre en hold-up tout le secteur de l’industrie extractive nationale.

Je vous écris, moi qui suis votre soutien depuis le 1er mars 2019, moi qui ai vu en votre personne un sauveur de notre nation, pour vous faire part de ma grande inquiétude pour le futur de ce levier économique essentiel à notre survie.

Non seulement la SNIM est grande sur le plan industriel mais c’est aussi le reflet de la Mauritanie de tous et pour tous. Cette institution a, en effet, constitué une école sociale importante car c’est justement le mérite qui a régi l’excellence de ses équipes et c’est le respect de toutes les composantes sociales ainsi l’équité professionnelle qui ont permis l’éclosion d’une atmosphère d’honneur, de fraternité et de justice en son sein.

C’est avec horreur que j’ai appris cette nomination qui va à l’encontre de votre vision et de vos engagements. Votre programme électoral, je l’ai défendu dés sa publication et les voix de 52% de nos compatriotes reflètent la confiance et la volonté de la majorité, cherchant à se défaire d’une décennie noire et grandement inquiétante.

À travers cette lettre, j’ai voulu, Monsieur le Président, vous faire part de ma grande inquiétude pour le futur de cette institution agonisante et vous adresser nos souhaits de voir votre vision d’institutions fortes, pour tous et loin de la hantise de la corruption, du régionalisme et du tribalisme.

Sur ceux, je vous prie d’agréer, Votre Excellence, l’expression de mes sentiments les plus distingués tout en souhaitant voir un autre administrateur directeur général qui n’est pas issu de la décennie précédente et qui soit un fils pu une fille de cette grande société.

Merci beaucoup,

Yacoub Yedaly

source FB

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Septembre 2019 - 21:38 Lutte contre la corruption : une stratégie nationale

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche