. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Le prestige d’Ely sous le règne d'Aziz éclate au grand jour…

Lundi 8 Mai 2017 - 00:39

Le prestige d’Ely sous le règne d'Aziz éclate au grand jour…
Si Ely n’a pas assisté à la chute d’Aziz au moins du Ciel a-t-il pu constater, combien son décès a mis au jour  le respect qu’il inspire au sommet de l’état mauritanien, au cœur du pouvoir et de la classe moyenne.

Qui l’eût cru ? On s’attendait à tout sauf à ces milliers de gens venus prier pour lui. Même l'ex-Flam des FPC, Kaw Touré a eu pour lui, à titre personnel,  une pensée à  l’heure où l’âme du défunt était rappelée par son créateur. Kaw Touré a essuyé pour cela bien des réserves mais il a tenu à dire qu’il parlait en musulman « je pardonne mais je n’oublie pas », faisant référence aux années à la tête de la sûreté de Taya.
 
D’autres n’ont pas eu ce respect pour les morts : on a ainsi pu assister à des attaques de la pire espèce contre Ely venant de maures, venant de gens de sa tribu alors que son corps était encore chaud car cela les étouffait de voir que des milliers de gens étaient touchés par cette disparition.
 
Sur le net, une mauresque, apparemment la nièce du défunt, a posté une vidéo difficilement soutenable, que j’ai écoutée jusqu’au bout en regardant ailleurs. On a pu voir combien au cœur même des Oulad Bush Sba cette guerre entre cousins a fait des ravages. Les femmes peuvent pleurer car quand on perd le chef de la famille engagé contre le pouvoir souvent la famille paye après…
 
 

Voilà que maître Bouhoubény se lâche au milieu des 3 jours de deuil pour dire que le pouvoir azizien a privé le défunt de ses droits d’ancien chef d’état.

Quelle urgence ? Ne pouvait-il pas attendre lundi ? Sur le fond, un document comptable montrant les traces de plusieurs chèques certifiés, pour diverses personnalités dont des anciens présidents toujours vivants ou leur veuve, est sorti mais cela ne prouve pas que l’argent ait été décaissé au profit du défunt en question.
 
Qui dit que le chèque a été donné à l’intéressé ? Pas ce document en tout cas. En plus, au-delà du fait qu’on imagine mal maître Bouhoubény se lancer sans preuve dans une pareille déclaration si facilement démontable, on s’étonne que le défunt n’ait jamais fait mention même avec le sourire de pareilles tracasseries qui sont légion pour toucher là où ça fait mal les opposants désarmés mais trop parleurs.
 
Derrière cette attaque de Bouhoubény, se cache quelque chose de plus terrible à savoir que le pouvoir sachant Ely malade du cœur, n’aurait pas hésité à lui créer bien des petites misères. On sait qu’il était malade grâce à l’enregistrement qui a circulé venant d’un témoin qui dit qu’Ely était accompagné de son docteur qui lui a donné des comprimés et d’un militaire.
 
On voit de quelle récupération politique il sera désormais question dans les jours qui suivent… C’est bien triste. Mais s’il s'avérait vrai que le pouvoir ait coupé à Ely ses droits financiers alors de quel droit lui envoyer un avion et lui faire des obsèques d’état à moins que cela ne soit par pur cynisme. Dieu suffit comme témoin.
 
Voilà donc 4 fois que la mort rôde directement autour d’Aziz l’obligeant à réagir. La balle amie, la balle reçue par la jeune fille, la perte d’un fils et voilà le proche cousin l’adversaire politique emporté par le cœur brisé. Et ce jour un vendredi ! Voilà que l’imam des tyrans, celui de la grande mosquée, vient rappeler un hadith qu’il estime authentique selon lequel quiconque meurt un vendredi échappe aux supplices de la tombe.
 
Le corolaire de ce hadith, étant donné que personne ne décide du jour de sa mort, vu que tout est écrit comme dans le coran il est écrit que Dieu seul connaît l'heure de chacun, quoi qu’ait fait Ely,  Dieu l’a fait naître pour mourir un vendredi. Ses ennemis devraient méditer cela s’ils veulent salir sa mémoire.
 
D’autres ont fait remarquer que ce vendredi  5 / 5 / 2017 correspondait au 8/8/1438 du calendrier musulman or
5+5= 2+0+1+7
8+8= 1+4+3+8
 
C’est donc un vendredi pas tout à fait comme les autres pour un esprit métis entre deux cultures arabe et occidentale.
 
Conclusion : le pouvoir découvre le respect qu’inspire la mémoire d’Ely et ce à la veille d’un référendum qu’il combattait de toutes ses forces. Certains veulent désormais salir sa mémoire pour faire dégonfler cette aura.

Au contraire Aziz devrait les inviter à arrêter cet odieux exercice et en profiter pour méditer son rapport à la vérité, son mépris pour les esprits désarmés, son attrait pour les cyniques esprits domestiques car l’heure tourne et Dieu suffit comme témoin…

Vlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | désintox | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une


Recherche

Pendant ce temps...