. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Le ministre de l’Éducation nationale devant l'Assemblée nationale : « Il sera procédé au recrutement de 8.000 enseignants avant la fin du mandat en cours »

Jeudi 2 Juin 2022 - 18:30

Le ministre de l’Éducation nationale devant l'Assemblée nationale : « Il sera procédé au recrutement de 8.000 enseignants avant la fin du mandat en cours »
L'Assemblée nationale a consacré la séance plénière de ce jeudi, présidée par le président de la Chambre, M. Cheikh Ould Bayeh, aux réponses du ministre de l'Éducation nationale et de la Réforme du Système éducatif et porte-parole du gouvernement. , M. Mohamed Melaainine Ould Eyih. Le ministre répondait à une question orale que lui a adressée le député Lemrabott Ould Mohamed, et relative aux réformes entreprises dans le secteur de l'éducation.

Dans sa question, le député a indiqué que le programme électoral de Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, accorde une attention particulière à l'éducation et à sa réforme, à travers l’émergence d’une école républicaine qui sauvegarde l'unité nationale et réalise le développement.

Le député s'est enquis de la nouvelle méthode de gouvernance du secteur afin d'atteindre ces objectifs et de mettre en œuvre les réformes nécessaires pour cette école à laquelle tous aspirent pour former les générations montantes.

M. Lemrabott Ould Mohamed a souhaité que l'opinion publique soit éclairée sur les réalisations effectives dans les domaines de l'amélioration de la situation des enseignants, des infrastructures éducatives et des programmes d'enseignement et quelles sont les perspectives.

En réponse à la question, le ministre a indiqué que le problème le plus important auquel fait face l’enseignement est le déficit en enseignants, révélant que 8.000 enseignants seront recrutés avant la fin du mandat en cours, au lieu des 6 000 qui étaient prévus.

Il a précisé que l’engagement de recruter 6 000 enseignants s’est fait sur la base des employés et des prestataires de services éducatifs, avec lesquels le ministère a entamé un processus de recrutement, dans le cadre des grands efforts entrepris pour résorber de façon formelle le déficit du corps de l’enseignement.

Le ministre a indiqué que le budget du ministère a été augmenté au cours des trois dernières années de 18 milliards d'anciennes ouguiyas, en plus de 15 autres milliards orientés vers la masse salariale, afin d'améliorer les conditions matérielles et morales des enseignants, au moment où les enseignants ont bénéficié de formations et de mise à niveau parallèlement à la révision globale des programmes pédagogiques pour assurer leur adéquation avec les objectifs de la réforme.

Il a souligné que la mise à niveau des enseignants a permis de répondre de manière précise aux besoins de 3 000 enseignants, puisque deux stages de formation ont été organisés à leur intention, ce qui a permis à certains d'entre eux d'atteindre le niveau requis pour combler en partie le déficit constaté.

Tout comme, a-t-il dit, des travaux sont actuellement en cours pour restaurer 2000 salles de classe, dont 1 000 ont été déjà réceptionnées à ce jour.

M. Mohamed Melaainine Ould Eyih a expliqué que le secteur a sensiblement amélioré son système de gestion, dans la mesure où dispose désormais d'un système d'information qui permet de connaitre, en temps réel, le nombre et la répartition géographique, par discipline et par établissement scolaire des étudiants et des enseignants.

Sur le plan des supports pédagogiques, des efforts appréciables ont été consentis. C’est ainsi, dit-il, qu’un million d’ouvrages scolaires sont disponibles actuellement dans les magasins et il sera procédé à l’acquisition de 1 400 000 autres ouvrages avant la prochaine année scolaire.

Le ministre a rappelé les engagements de Son Excellence le Président de la République à recruter 6000 enseignants et à construire 3 500 salles de classe, dans le cadre des programmes inscrits au titre de la réforme du système éducatif.

Il a indiqué que le gouvernement travaille actuellement d’arrache-pied pour accélérer la réforme qui fera naitre une nouvelle école, cette école républicaine qui construit l’unité et l’égalité, qui forme les cadres de demain et qui inculque la citoyenneté et le civisme.

Ould Eyih a ajouté que la loi a été révisée sur la base des observations des participants et a été renvoyée pour avis au Conseil supérieur de l’éducation avant que le gouvernement ne l'approuve, puis la soumette au Parlement, en espérant qu'elle sera approuvée avant la fin de la session parlementaire en cours.

Le ministre a indiqué qu'un plan décennal pour mettre en œuvre les objectifs convenus lors des journées consultatives a été élaboré assorti des ressources nécessaires pour sa mise en œuvre.
AMI
chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche