. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Le Premier ministre : "La Mauritanie est un pays minier par excellence"

Lundi 15 Mars 2021 - 19:00

Le Premier ministre, M. Mohamed Ould Bilal a souligné que les industries extractives étaient et demeurent un fort levier de la croissance économique dans notre pays et peuvent contribuer pleinement à réaliser les objectifs du développement durable.

Il a rappelé dans un discours qu’il a prononcé , lors de la cinquième table-ronde des Nations Unies sur les industries extractives en tant que moteur du développement durable dans la zone arabe, organisé par visio-conférence à Beyrouth, que la Mauritanie est un pays minier par excellence.

C’est ainsi qu‘elle dispose de mille indices miniers touchant divers groupes de minerais avec deux milliards de tonnes de réserves confirmées de gisement de fer et 25 millions d’onces d’or sans compter le cuivre et le phosphate et les métaux précieux de base et dispose de ressources importantes de gaz en cours de développement dans le champ ‘’Grand Tortue Ahmeyim’’ commun entre nous et le Sénégal.

Voici une traduction du texte intégral de ce discours :

« Au Nom d’Allah Le Clément Le Miséricordieux

Paix et Salut sur le plus honorable de ses messagers

- Son Altesse Royale le Prince Abdel Aziz Bin Selman Bin Abedel Aziz Al Saoud, Ministre de l'Énergie du Royaume frère d'Arabie Saoudite;

Leurs Excellences les Ministres;

- Mme Amina Mohamed, Sous-Secrétaire générale des Nations Unies,

- Mme Rola Dachti, Secrétaire exécutive de la Commission économique et sociale pour l'Asie occidentale,

- M. Mahmoud Mohyiddin, Envoyé spécial pour le financement des objectifs de développement durable,

Mesdames et Messieurs, hauts fonctionnaires, experts et représentants d'organisations internationales, du secteur privé et de la société civile,

Distingués participants,

Permettez-moi tout d'abord de remercier S. E. M. António Guterres, Secrétaire général des Nations Unies, pour l'invitation adressée au Président de la République islamique de Mauritanie, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, pour participer à cette table ronde ; et qui m'a chargé de transmettre ses salutations et ses vœux de succès à votre réunion, car certaines préoccupations l'ont empêché de s'y joindre.

Pour ma part, je voudrais vous féliciter pour cette appréciable initiative qui va permettre la sortie de ce secteur essentiel dans les économies et le développement de tous les pays du monde, en particulier nos pays arabes, d’un contexte longtemps marqué par l’intervention des institutions internationales et des partenaires au développement.

Nous sommes bien conscients que les industries extractives, bien qu’elles jouent un rôle pilier dans le domaine du développement en général, leur contribution au développement durable n’apparaît pas clairement de prime abord à tout le monde. Qu’il s’agisse des mines, du pétrole ou du gaz, les opérations d’extraction et de transport restent dommageables pour les écosystèmes et la santé humaine, d’une part, et les industries extractives conduisent, en l’absence d’une bonne gouvernance, au confinement dans l’économie rentière au détriment du développement de l'industrie, de l'agriculture et des secteurs productifs d'autre part. En outre, elles contribuent très faiblement à la création des opportunités d'emploi attendues, notamment pour les jeunes qui constituent la première préoccupation des pays en développement.

Aussi, la difficulté de mise en place de systèmes de gouvernance et de contrôle qui assurent une gestion transparente des revenus de ces industries, la fracture en matière d’accès à l'information et le vaste fossé technologique entre les entreprises multinationales qui exploitent ces ressources et les pays d'accueil demeurent parmi les plus grands obstacles au partage équitable des avantages découlant de l'exploitation des industries extractives.

En dépit de tous ces défis de principe, les industries extractives ont été et sont encore un levier fort de croissance économique dans nos pays, et peuvent contribuer fortement à la réalisation des objectifs de développement durable. C’est là, du moins, la vision que nous cherchons à développer et à mettre en œuvre en Mauritanie, comme moyen de contrôle de notre richesse minérale et de sa gestion en toute transparence de manière à impulser le processus de croissance globale et durable du pays. C’est cette vision qui sous-tend le programme de Son Excellence le Président de la République lorsqu'il a déclaré dans ses engagements au peuple mauritanien: «La politique que je suivrai visera à exploiter de nouvelles mines, à développer une stratégie d'exploitation traditionnelle des minerais, et à améliorer le contenu local des activités minières et pétrolières », de sorte qu'elle contribue pour une large part aux programmes d'emploi des jeunes et à la promotion des compétences nationales.

Mesdames et Messieurs,

La Mauritanie est un pays minier par excellence, car il possède plus d'un millier d'indicateurs miniers qui incluent une diversité de ressources, représentant environ deux milliards de tonnes de réserves prouvées de minerai de fer, 25 millions d'onces d'or, en plus du cuivre, des phosphates et métaux précieux de base. Elle dispose également d'importantes ressources gazières en cours de développement dans le grand champ "Tortue" "Ahmim", que nous partageons avec la République du Sénégal.

Dans ce contexte, notre gouvernement a mis en place un cadre juridique et législatif garantissant la transparence et la bonne gouvernance dans ce domaine, et favorisant le renforcement du socle d'attractivité de notre pays pour les investissements étrangers. Il déploie de grands efforts pour renforcer les incitations et assurer le développement intégré des équipements et services, ainsi que pour la mise à niveau des ressources humaines, en mettant l'accent sur la formation technique et professionnelle, en plus du renforcement de l'expertise nationale.

C'est un chemin que nous savons long et ardu, et qui nécessite un engagement fort des entreprises internationales et un partenariat solide entre les secteurs public et privé.

Pour que ce développement soit durable, nous travaillons à intégrer les efforts entre les secteurs minier et énergétique; tout en nous appuyant sur les perspectives d'exploitation du gaz dans le domaine de l'électricité pour réduire significativement les coûts énergétiques pour le développement du secteur industriel.

À cet égard, notre objectif stratégique est de doubler le niveau d'accès à l'électricité d'ici 2030, et d'augmenter la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique à pas moins de 50%, car Allah en ressources incommensurables d'énergies renouvelables solaires et éoliennes.

Dans tous les cas, nous tenons à orienter ce que nous tous les revenus prévisibles de nos investissements actuels vers le doublement de la production de fer d'ici 2028 et l'augmentation significative de la production d'or et des revenus gaziers pour favoriser le développement des secteurs de l'éducation et de la santé et lutter contre la pauvreté, sur la voie d'une économie forte qui assure la cohésion sociale et renforce la stabilité et la paix.

C’est dans ce cadre que s’inscrit notre approche par la création d'un fonds pour les générations futures afin de s'assurer qu'elles bénéficient des ressources minérales et gazières, que nous nous réjouissons de développer en bénéficiant des expériences d'autres pays.

C’est cela, Mesdames et Messieurs, qui explique tout notre intérêt à participer à cette importante table-ronde, au cours de laquelle nous suivrons très attentivement les discussions qui auront lieu et les recommandations qui en découleront.

Enfin, j'espère que cette réunion sera fructueuse et que nous coopérerons pour proposer des recommandations pratiques que nous pourrons appliquer dans le secteur des industries extractives, afin de garantir la promotion de l'approche développement durable dans ses trois dimensions: sociale , économique et environnementale, dans le cadre d'une approche intégrée qui facilite le recours aux mécanismes disponibles au niveau international pour financer la durabilité, avec la coopération et la solidarité de toutes les parties.

Je vous remercie pour votre attention

Que la paix et la miséricorde d’Allah soient sur vous.

AMI
chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g




Rubriques à la une

Recherche