. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Le Budget enfin pourvu : Constat

Samedi 2 Juin 2018 - 17:31

Le Budget enfin pourvu : Constat

Après plusieurs mois de vacance, le poste de directeur général du budget vient d’être attribué lors du dernier conseil des ministres à un administrateur des régies financières. Jusque là, rien d’extraordinaire. Même si les inspecteurs principaux et administrateurs de régies financières plus anciens et plus compétents que le récipiendaire jonchent les couloirs du ministère de l’économie et des finances. Mais, c’est connu en Mauritanie depuis l’avènement des militaires, les promotions sont assujetties à des considérations qui n’ont vraiment rien à voir ni avec les profils ni avec les compétences ni avec la gestion des carrières.

Quelqu’un peut sortir tout frais émoulu de l’université et le voilà bombardé ministre ou directeur central ou n’importe quel autre poste dans n’importe quel secteur qui n’a parfois rien à voir avec ses qualifications. Quelqu’un peut même n’être sorti d’aucune université et prétendre à n’importe quel poste de n’importe quelle responsabilité. Les cas en cela ne manquent pas. Et ne me dites surtout pas des noms ! On veut des noms. Sinon en veux-tu, en voilà.

Nous connaissions la promotion canapé. Voici la promotion initiative. Et ce n’est pas le tout nouveau directeur du budget qui va me démentir lui qui vient d’en organiser à Le’aleibatt au cours de la campagne d’implantation de l’UPR et qui a travaillé activement dans le camp du ministre de l’économie et des finances. Le constat est que désormais les quatre directions très juteuses du ministère de l’économie et des finances (Douanes, Impôts, Trésor et Budget) sont toutes détenues par les membres d’un seul groupe communautaire. Alors que généralement l’une d’elle au moins est toujours revenue à quelqu’un de l’une des autres communautés.

Et ne me dites surtout pas que cela n’est pas à dire. Il est temps d’écouter la parole de ceux qui vous font  pleurer plutôt que celle de ceux qui vous font rire. Il est de tradition que tous les cadres de l’opposition sont marginalisés. Même si c’est injustifiable, les gens le comprennent quand même. Mais de la à continuer dans la marginalisation des cadres des autres communautés à travers un déséquilibre net dans le partage des postes importants est dangereux et offre davantage d’arguments pour ceux qui pensent que les autorités sont dans la dynamique de favoriser un groupe sur les autres. Inutile de se voiler la face et sachons une fois pour toute que la Mauritanie appartient à tous ses fils. Cette évidence doit ressortir dans le partage des ressources et dans la promotion à tous les postes. A bon entendeur, salut.
 

Sneiba.

source lecalame.info

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche