. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Lancement d’un atelier de capitation sur la profession des huissiers de justice en Mauritanie

Mercredi 22 Novembre 2023 - 15:44

Un atelier de capitation sur la profession des huissiers de justice, a démarré, mercredi à Nouakchott, à l’initiative du ministère de la Justice en collaboration avec le Programme d’Appui à la Réforme de la Justice (PARJ), sous le thème : « Déontologie et bonnes pratiques ».

Cette 11éme atelier, qui durera trois jours, au cours desquels les participants recevront plusieurs présentations, telles que la nature juridique de l’étude des dossiers, la difficulté d’exécuter les jugements et d’obtenir des garanties, conformément à la loi, et à la nature juridique de l’office de justice chargé de l’exécution.

Dans un discours prononcé à cette occasion, le secrétaire général du ministère de la Justice, M. Mohamed Ould Ahmed Aida, a miis en exergue l’intérêt que Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, accorde la justice, compte-tenu du rôle qu’elle joue dans le renforcement de l’État de droit et s le soutien de la démocratie.

« Il s’est engagé à assurer l’indépendance de la justice en renforçant les compétences des juges et des autres professionnels du secteur et en améliorant leurs conditions financières. Des ressources humaines qualifiées et suffisantes contribuent à incarner l’indépendance nécessaire pour protéger droits et libertés à travers la formation, la spécialisation et le professionnalisme des acteurs du système judiciaire comme gage d’efficacité », poursuit-il

M. Ould Ahmed Aida, a ajouté que si les jugements et décisions judiciaires incarnent le titre de vérité et l’interprétation des apparences de justice et d’équité, alors leur autorité est une sorte de caractère sacré et de crédibilité qui reflète l’application des règles et principes d’un système judiciaire équitable, et les diverses.

« Les systèmes de tous les pays modernes cherchent à assurer une sécurité judiciaire qui ne peut être obtenue que par la mise en œuvre des décisions de justice», a conclu le secrétaire général du ministère de la Justice.

A son tour, le président de l’Association nationale des exécuteurs testamentaires, M. Sidna Ould Ebacar, a expliqué l’importance de cet atelier, car ses membres bénéficieront de précieuses conférences dans le domaine de la mise en œuvre et de sa nature juridique, présentées par des experts et des internationaux dans ce domaine, et a appelé à accélérer la présentation du projet de loi relatif aux exécuteurs testamentaires.

Le coordinateur du Projet d’appui à la réforme de la justice, M. François Boko, a apprécié les efforts du secteur de la justice dans le renforcement de l’État de droit et de la démocratie, saluant la coopération distinguée et constructive entre son instance et le secteur de la justice.

La cérémonie s’est déroulée en présence du procureur général près la Cour d’appel.

AMI

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche