. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

La Mauritanie préside la 13e réunion des chefs des états-majors des Armées des pays membres de l'Initiative «5+5 Défense»,

Mercredi 27 Octobre 2021 - 22:04

Le Chef d’Etat major des armées, le Général de division Mohamed Bamba Meguet, a présidé, mercredi, par visioconférence les travaux de la 13e réunion des chefs des Etats major des pays membres de l’initiative « 5+5 Défense ».

La rencontre a pour objectif de renforcer la sécurité en Méditerranée Occidentale, à travers des initiatives englobant la sécurité maritime et aérienne, , la participation des pays membres de l’initiative à la gestion des crises, la recherche et la formation dans le domaine relevant de ses compétences.

Outre la Mauritanie, les pays membres de l’initiative 5+5 sont l'Algérie, l'Espagne, la France, l'Italie, la Libye, Malte, le Maroc, le Portugal et la Tunisie.

Dan son mot à cette occasion, le Chef d’Etat major des armées a souligné que la réunion prouve le grand intérêt qu’accordent les armées des pays membres de l’initiative 5+5 à la défense et à la coopération ainsi que leur engagement constant pour la lutte contre les défis sécuritaires en méditerranée occidentale.

« Depuis son lancement en 2004, l’initiative 5+5 jouit d’une dimension palpable et opérationnelle concrétisée par l’organisation de plusieurs exercices militaires, des forums et réunions dans les différents domaines comme la surveillance maritime, la sécurité aérienne, la protection civile, la formation et la recherche, en plus de l’exécution des projets communs de nature à faciliter le partage des expériences et compétences entre les pays de l’initiative », a-t-il poursuivi.

En termes de bilan, le général Meguet a déclaré que l’initiative 5+5 a réalisé en 18 ans plusieurs projets conjoints, dont figurent le projet espagnol-algérien relatif à la faculté 5+5 pour la défense, le centre de coordination et de planification des opérations, le centre régional d’élimination des mines anti-personnelles, le site électronique 5+5, le centre de recherches et de sauvetage, le projet de lutte contre les accidents polluant en mer et le centre euromaghrébin de recherches et des études stratégiques.

« A travers l’exécution de ces activités pratiques, et grâces aux échanges d’idées et d’expertises, notre partenariat va se poursuivre et notre entente et notre confiance mutuelles renforceront davantage, et avec cela nous pouvons affronter les problèmes sécuritaire dans l’espace du 5+5 », a-t-il observé.

Au sujet de la faculté 5+5 défense, le général Meguet a précisé que cette structure a servi, depuis sa création en 2007, de moyen de promotion de l’entente mutuel et des échanges dans le domaine sécuritaire, et qu’elle a déjà offert des formations pour 500 stagiaires issus des dix pays membres de l’initiative, et ce en dépit des contraintes imposées par la Covid-19 ces deux dernières années.

Evoquant les résultats des multiples études dans domaines cruciaux comme la migration clandestine, la sécurité de l’espace 5+5 et les enjeux liés aux changements climatiques, au terrorisme dans le Sahel et le cyber sécurité, le général a noté qu’elles ont démontré que la coopération dans ces domaines se porte bien.

S’agissant du bilan des activités de l’initiative pour l’année 2021, le Chef d’Etat-major général des armées a précisé que sur 51 activités programmées, 32 étaient exécutées, 4 supprimées et 14 au stade de l’exécution, et que pour le cas de la Mauritanie quatre activités étaient réalisées, et que les préparatifs sont en cours pour la tenue de la 33e réunion du comité en charge de l’administration des travaux des pays de l’initiative, et la 16e réunion ministérielle.

Sur les plans court et long termes, le Chef d’Etat-major général des armées a souligné que les pays de l’initiative5+5 poursuivent le renforcement de leur vision par la prise de connaissance et le suivi de la situation sécuritaire sur la bande du Sahel et du Sahara, zones où les groupes terroristes s’activent et prouvent leurs capacités d’adaptation et de nuisance.

Parlant du crime transfrontalier, le Général Meguet a déclaré qu’il constitue une préoccupation mondiale à cause de ses multiples et divers risques comme le trafic de la drogue, des armes, des êtres humains, le braquage et le blanchement d’argent. « La résurgence de ces défis nécessité une évaluation soutenue de la situation et la dynamisation de la coopération entre les armées des dix pays de l’initiative, surtout aux plans de la formation et d’échanges d’informations et des renseignements ».

Evoquant le cas de la Mauritanie, le Chef d’Etat-major a précisé que la Mauritanie a adopté une approche globale pour la lutte contre le terrorisme et les différentes formes du crime ; approche fondée sur la modernisation de l’armée, le démantèlement des réseaux de contrebande et de trafic de la drogue, le suivi d’une politique d’ouverture, de bonne gouvernance et du tarissement des sources de financement du terrorisme.

AMI
chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche