. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

La Mauritanie boycotte le forum saoudien : Aziz fait le pari que MBS est cuit

Jeudi 25 Octobre 2018 - 00:58

L’instinct de survie diplomatique d’Aziz a encore frappé. MBS devrait s’inquiéter car comme un célèbre poulpe qui donnait les matchs gagnants, Aziz ne se trompe jamais quand le vent commence à tourner.
 
Qui pouvait imaginer que l’homme qui a le plus ouvert l’islam de son pays aux orientations de Riyad via l’imam de la grande mosquée et autres institutions, qui pouvait imaginer que celui dont le ministère des affaires étrangères ne rate aucune occasion, même déplacée, de faire des communiqués intempestifs pour défendre la politique étrangère de l’Arabie Saoudite, qui pouvait imaginer que celui dont l’imam et le ministre des affaires étrangères ont d'abord loué les résultats de l’enquête saoudienne dans l’affaire Khashoggi, qui pouvait imaginer que le chef d’état mauritanien qui a le plus fait des voyages à Riyad comme on répond à des convocations sur-le-champ, qui pouvait imaginer que ce président qui ne veut rater aucun sommet n’importe où sur la planète histoire de rencontrer les grands de ce monde, qui pouvait imaginer qu'Aziz et son ministre des affaires étrangères pourtant pro-Riyad boycotteraient le forum économique alors que plus que jamais le prince légiste MBS a besoin de n’importe quel soutien ?
 
C’est incroyable pour qui ne connaît pas Aziz et pourtant c’était bien prévisible quand on sait combien il a toujours su aller avec les puissants qui peuvent le servir et s’en éloigner s’il risque d’être emporté avec l’eau du bain quand il tourne au vinaigre.
 
Aziz sent que MBS est en mauvaise posture non pas par rapport aux occidentaux, mais à l’intérieur du royaume et ce n’est pas le moment de s’afficher soutenant quelqu’un noyé jusqu’au cou dans un bain sanglant dont on parle sur toute la planète jour et nuit avec Al Jazeera sur le dos.
 
D’ailleurs Aziz a compris que le peuple mauritanien a été choqué par l’affaire Khashoggi et aller voir le prince légiste serait l’occasion pour les frères musulmans d’achever son image d’opportuniste.  Aziz sent que MBS ne peut pas s’en sortir car toutes ses sorties médiatiques l’enfoncent de plus de plus aux yeux du monde entier hors sourires de façade des dirigeants arabes qui ont pour la plupart bien plus de cadavres dans les placards.
 
La sortie de MBS saluant le fils de Khashoggi fut catastrophique. Le regard fier et dur du fils qui ose le regarder comme on fusille du regard fit le tour du monde pour montrer comment le pauvre MBS serait sans scrupules au point de présenter des condoléances au fils dont il aurait commandité la mise en pièces du père et lui demander de lui tendre la main devant les caméras.
 
Mais ce n’est pas tout, voilà le même MBS devant le monde entier à son forum disant que le crime contre Khashoggi est hideux sans savoir que cela va encore être interprété comme un cynisme crapuleux dans le monde entier.
 
MBS aurait dû faire ses condoléances sans média et ne jamais en parler pendant ce forum. Comment va-t-il tenir surtout s’il ne protège pas les petites mains qui ont fait le sale boulot pour leur maître et sans lesquelles aucun royaume de droit divin ne tient longtemps ? Il a oublié qu’on peut corrompre les dirigeants occidentaux avec des contrats mais pas leur peuple quand il s’agit de grandes puissances et de vieilles démocraties. Si le scandale éclate, les dirigeants occidentaux sont obligés de se justifier devant leur peuple et même quand un Trump parle des milliards de contrats en jeu, il oublie que quelque part il explique que la première puissance économique et militaire du monde serait tenue par un sanguinaire présumé qui la ferait chanter.
 
C’est catastrophique. Trump lui-même n’est pas à l’abri d’être rappelé à l’ordre par le congrès surtout que ce n’est pas la première fois que les saoudiens menacent les USA de représailles notamment en se débarrassant de plusieurs centaines de milliards de bons du trésor américain.
 
Seuls l’Allemagne et le Canada ont été fermes car leur population ne pourrait imaginer qu’on fasse passer des contrats d’armements sur la peau d’un journaliste découpé impunément par une monarchie archaïque qui semble tenir tous les états démocrates par ses contrats.
 
Bref. Aziz sent que le vent tourne. Il ne se trompe jamais quand il s’agit d’assurer ses arrières. Le pari est pris : MBS est certainement cuit…

VLANE

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche