. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

L’UFP vit une crise politique profonde, selon la députée, KMD

Dimanche 9 Février 2020 - 12:23

L’UFP vit une crise politique profonde, selon la députée, KMD
La parlementaire mauritanienne et quatrième vice-présidente du parti Union des forces de progrès, UFP, Madame Kadiata Malick Diallo a présidé, hier, samedi 8 Février, dans le quartier Ilot L, de Nouakchott, une conférence de presse, sous le thème : "Non à la déviation et au congrès de la liquidation de l’UFP".
Au cours de cette conférence, il a été question principalement de ce qu’elle a qualifié, de crise politique profonde au niveau du parti, UFP, ses dérives et les problèmes auxquels font face les citoyens.

La crise que vit le parti depuis 7 ans s’est concrétisée par le boycott des scrutins de 2013 qui ont fait perdre au parti 11 communes dont aucune n’a pas pu être reconquise lors des élections de 2018. Malgré la politique de la direction du parti, seuls 3 sièges de députés ont été obtenus lors des législatives de 2018 alors qu’on avait 9 en 2016 et le résultat catastrophique réalisé lors de la présidentielle du 22 juin 2019, selon le texte de la déclaration rendue publique lors de la conférence.

Dans son bref exposé, la députée Kadiata Malick Diallo a expliqué les nombreuses raisons de ces multiples échecs et elle en a cité : la déviation de ligne, la liquidation du parti, les gesticulations démagogiques du groupe déviationniste, la politique du règlement de comptes ( sanctions, suspensions et exclusions de quelques membres du parti) et le piétinement des libertés démocratiques par la direction de l’UFP.
"Face à cette politique grave,le groupe de militants, cadres et dirigeants de l’UFP opposés à la déviation resterons sur la ligne de front pour barrer le chemin à la destruction du parti tout restant fidèles aux idéaux du parti et aux préoccupations des masses opprimées", explique la déclaration.

Devant un grand public composé de militants et sympathisants dudit parti, la députée, a réaffirmé que le président et son entourage sont responsables dans la situation dans laquelle se trouve l’UFP.
Et a propos du meeting populaire qu’elle devait organiser,ce dimanche 9 février, à l’ancienne des jeunes de Nouakchott, afin d’édifier l’opinion publique nationale sur la vraie situation que vit le parti, KMD, a affirmé que le président du parti est derrière la manœuvre du blocage et l’administration locale est (...) .

Ce sont des agissements, selon les propos de la parlementaire, qui relèvent des annales de l’ère révolue.
Dans la foulée, les organisateurs de cette activité, ont abordé un certain nombre de points dont, la nécessité d’une opposition politique forte et unie et les problèmes cruciaux auxquels sont confrontés les populations et qui demandent des solutions concertes et urgentes.
Répondant aux questions des journalistes, Mohamed Moustapha Bederdine a signifié que des discussions ont été engagées à plusieurs reprises avec l'autre camp et cela depuis le début de la déviation,mais, il n'y a pas eu de succès et faute de leur "compréhension du sujet".

Nous précisons que la militante et députée, KMD, était entourée, de Mohamed Moustapha Bederdine et Hacen Soumaré, respectivement secrétaire général et membre du bureau exécutif de l’Ufp.
Ont assisté à cette conférence de presse, plusieurs dizaines de militantes et militants du l’Ufp.

Aboubekrine SIDI
 

tawary
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche