. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

L’Association Mauritanienne pour la Santé de la Mère et de l’Enfant célèbre l’élection de la Mauritanie au poste de membre du Comité des Droits de l’Enfant des Nations Unies

Vendredi 7 Juin 2024 - 20:19

L’Association Mauritanienne pour la Santé de la Mère et de l’Enfant (AMSME), Section du Mouvement Mondial de Défense des Enfants International (DEI) en Mauritanie, a célébré l’élection de la Mauritanie au poste membre du Comité des droits de l’enfant des Nations Unies.

L’association a organisé à cette occasion, aujourd’hui vendredi, à Nouakchott, sous le haut patronage de la Première Dame, Dr Mariem Fadel Dah, une cérémonie afin de valoriser cet important acquis obtenu grâce aux efforts considérables déployés par toutes les parties concernées.

C’est la première fois qu’une femme issue de la société civile est nommée à ce poste, a déclaré pour la circonstance, la conseillère du Premier ministre chargée des droits de l’homme, Mme Fatimetou N’Deyane, saluant le grand succès obtenu par la Mauritanie lors de cette victoire.

La réussite de la candidate à ce poste n’est pas fortuite, mais bien au contraire, le résultat de plusieurs facteurs, notamment la stratégie nationale adoptée par la Mauritanie pour promouvoir les droits de l’homme au niveau national, a ajouté la Conseillère, selon laquelle, la volonté sérieuse et sincère de Son Excellence le Président de la République constitue le principal catalyseur de cet appréciable acquis.

Les 27 années d’expérience dont jouit la candidate ont favorisé cet exploit, a poursuit Mint N’Deyane, appelant la société civile à se concentrer sur les expériences et les capacités personnelles.

Intervenant à son tour, la présidente de l’AMSME Mme Zeinabou Taleb Moussa, a souhaité la bienvenue aux participants, inscrivant l’organisation de cette cérémonie dans le cadre de la célébration de l’élection de la Mauritanie au poste de membre du Comité des droits de l’enfant des Nations Unies, après avoir obtenu la première place avec une moyenne de 142 voix.

Cette élection s’est caractérisée par la combinaison de la volonté politique, le tact diplomatique et l’expérience activiste pour créer ensemble un succès retentissant, dont le slogan est la victoire et l’excellence, a ajouté Mint Taleb Moussa.

Les organisations de la société civile et les acteurs actifs dans le domaine des droits de l’homme notent avec satisfaction la représentation de la Mauritanie dans trois instances onusiennes au cours du mandat de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, a souligné l’élue, qualifiant ces acquis d’inédits dans l’histoire de la Mauritanie.

En effet, cette implication sans précédent de la société civile dans les instances internationales n’aurait pas été possible sans la volonté politique visant à assurer une présence effective de la Mauritanie dans les forums internationaux, en plus du travail formidable déployé par le gouvernement du Premier Ministre, M. Mohamed Bilal Messoud, qui a mené les campagnes des candidats en toute sincérité et professionnalisme, a-t-elle indiqué.

Ceux qui connaissent les coulisses des Nations Unies et ce qui s’y passe se rendent compte que tout pays ayant un mauvais bilan dans le domaine des droits de l’homme et ne prêtant pas attention à la participation des femmes ne peut pas présenter de candidat aux élections des instances des organismes des Nations Unies chargés des droits de l’homme, a-t-elle ajouté. Ils sont également conscients du fait, que tout pays qui n’a pas une diplomatie active et des relations distinguées avec tous les Etats du monde ne peut pas garantir la victoire et le succès de son candidat, surtout le hisser à la première place avec une marge confortable, a poursuit Mme Zeinebou.

Mint Taleb Moussa a exprimé enfin sa joie pour cet événement en tant qu’élue représentant la Mauritanie au Comité des droits de l’enfant des Nations Unies, affirmant qu’elle restera une ambassadrice de la Mauritanie, fière de sa religion et de sa culture arabe.

L’Ambassadeur et Représentant du Ministère des Affaires étrangères, de la Coopération et des Mauritaniens de l’extérieur, M. Mokhtar Babe Zeidane a exprimé pour sa part ses remerciements à l’association pour l’organisation de cette cérémonie, afin de valoriser l’adhésion de notre pays au Comité des Droits de l’Enfant des Nations Unies. Ce grand exploit diplomatique est le résultat de la stratégie du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération et des Mauritaniens de l’Extérieur, à travers laquelle il s’attèle à mettre en œuvre les instructions de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El- Ghazouani, visant à renforcer la présence du pays et de ses cadres dans toutes les forums et fonctions internationales, a-t-il ajouté.

Le Département s’est axé sur les relations fortes et fructueuses du pays avec la plupart des Etats du monde, ce qui lui a permis d’obtenir l’adhésion à 9 comités et organismes internationaux très importants, en plus de l’adhésion au Comité des droits de l’enfant, a-t-il dit.

Le ministère est plus que jamais déterminé à poursuivre ses efforts pour représenter le pays dans toutes les instances et fonctions internationales disponibles, partant d’une volonté forte et sérieuse et d’une approche inclusive dans le but de consolider les acquis diplomatiques importants obtenus par la Mauritanie au cours des dernières années dans ce domaine, a-t-dit.

Le représentant des organisations de la société civile, M. Mohamed Yahya Abbe, a salué dans son mot prononcé pour la circonstance cette grande victoire, la qualifiant de succès pour tous les Mauritaniens, exhortant toutes les organisations de la société civile à poursuivre leurs efforts pour obtenir davantage d’exploits et d’excellence dans tous les domaines, félicitant enfin la présidente de l’AMSME élu au comité des droits de l’enfant au Nations pour avoir remporté cette victoire importante et méritée.

Il convient de noter que la Mauritanie a récemment obtenu, au cours d’élections organisées à l’occasion de la 20ème réunion des États parties à la Convention relative aux droits de l’enfant, au siège des Nations Unies, à New York, la première place après avoir battu 17 candidats représentant 17 pays. Du coup, Mint Taleb Moussa est élue membre du Comité des droits de l’enfant, pour le mandat 2024-2028. Le Comité des droits de l’enfant est un des organes des droits de l’homme des Nations Unies, en charge notamment de surveiller la mise en œuvre de la Convention relative aux droits de l’enfant. Il est composé de 18 experts indépendants.

AMI

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g | TAAZOUR





Rubriques à la une


Recherche