. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Kiffa: Organisation d'un colloque consultatif sur la réforme du cadre législatif de la traite des personnes et du trafic de migrants

Mardi 3 Décembre 2019 - 15:20

Les travaux du colloque consultatif, sur la réforme du cadre législatif relatif à la traite des personnes et au trafic de migrants, ont démarré mardi à Kiffa. La rencontre est organisée par le ministère de la Justice en coopération avec l'Organisation Internationale des Migrations (OIM).

A l'ouverture de ces travaux, de nombreux magistrats, agents de la force publique (police nationale et gendarmerie), des greffiers, des membres du greffe judiciaire, des représentants de la société civile au niveau de la Wilaya de l’Assaba et certains partenaires au développement ont pris part.

Le forum, qui fait partie d'une série de réunions consultatives des Cours d'Appel d'Aleg, de Nouadhibou, de Kiffa et de Nouakchott, a pour objectif la promulgation de lois qui répondant aux exigences et aux réalités du pays pour prévenir toutes les formes d'exploitation auxquelles les personnes, en particulier les femmes et les enfants, peuvent être exposés et leur traite.

Dans un discours prononcé au nom du ministre de la Justice, le Wali de l’Assaba, Mrabih Rabou Ould Bounenne Ould Abidine a dit que l'organisation de ce forum intervient quelques semaines après l'approbation par le Conseil des ministres d'une déclaration portant sur la politique sectorielle du ministère de la Justice et qui vise à mettre à jour et à moderniser le système juridique du pays tout en mettant en place un système judiciaire efficace.

Il a ajouté que cette politique sectorielle constitue un axe important du programme électoral du Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, de manière à mettre en place un système judiciaire indépendant capable de protéger les droits et libertés des citoyens.

Il a souligné que notre pays a pris un certain nombre de mesures dans le domaine de la lutte contre le crime organisé, notamment la mise en place d'un cadre juridique permettant de lutter contre la traite des êtres humains et le trafic de migrants, l'adoption d'un système biométrique d'état civil et l'identification de points de passage permettant d'entrer sur le territoire national le long de la frontière avec les pays voisins.

Il a noté que les mesures susmentionnées ont permis de mettre fin au flux de migrants à travers les frontières, en particulier les frontières maritimes.

Pour sa part, Mme Laura Barkle, représentante de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) dans notre pays, a souligné l'importance de ce forum pour réformer les dispositions juridiques relatives à la traite des êtres humains et au trafic de migrants, saluant l'invitation du secteur de la justice à son organisation en vue d'assister aux travaux de ce forum.

Le forum s’est déroulé en présence du chargé de mission d’un conseiller au sein du ministère de la justice.

AMI
chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 10 Décembre 2019 - 13:09 AMDH: Déclaration

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche