. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Justice : un juge s'insurge contre la discrimination dans la profession

Mercredi 13 Juin 2018 - 21:40

Jugeant s’adresser  à  ceux qui aiment la vérité ,  ceux qui se battent pour la justice et  qui croient en la compétence et le mérite ,  le  juge Haroun Ould Ideidbi qui fut , au cours des trois dernières années, président du tribunal  de la Wilaya de  Nouakchott, dans toutes ses chambres civiles, administratives, pénales, criminelle et des accidents,a publié  un long article paru aujourd’hui, sur les site « meyadin.net », dans lequel il  révéle des détails émouvants concernant   la « notation annuelle des juges siégeant (assis) » et la discrimination qui en découle.

Le juge Ould Ideidbi  commence par dire : « J’ai été informé aujourd’hui alors que je me trouvais derrière la chair inviolable, qu’à la suite   de la notation annuelle des juges siégeant en 2018, j’ai obtenu la note : 17 sur 20,  au lieu de 19 l’année dernière en 2017.

Surpris comme tout  le monde ,   par ce mauvais résultat obtenu par   qui a fourni des  efforts remarquables, enregistrés au niveau de  tous les organes concernés :La Cour Suprême, le Ministère de la Justice, l’Inspection et le Bureau du Procureur, le juge  Ould Ideidbi a énuméré  dix constations et remarques,  apportant une panoplie d’éclaircissements relatifs à ses prestations, tout au long de sa carrière ,

Ensuite , il s’est mis à poser des questions pertinentes et embarrassantes :

Chers  frères,  notre recherche de  la promotion de la justice , ne mérite que l’on  pleure pour avoir perdu  deux points. Il est seulement  nécessaire de rappeler que l’aveulissement et sape du moral des juges ne peut être tolérée.

En Dieu, comment  justifier qu’un conseiller de la cour , ait obtenu  des points plus élevés que ceux  obtenu par le président de cette cour , qui détient la responsabilité de l’arbitre et  qui encaisse les conséquences de l’erreur, ?

Comment un juge qui n’a pas officié tout au long de l’année, peut-il obtenir un point plus élevé qu’un magistrat qui ne s’est jamais absenté  et qui a publié en cette moitié de l’année plus de 300 jugements qu’il a rédigés lui même?

Comment un juge qui préside cinq cours pendant trois ans peut-il avoir un point plus bas que celui qui n’a pas présidé un tribunal pendant une journée?

Comment un juge qui n’a pas d’arriérés de dossiers, ni de détention provisoire ou de condamnation inédite, peut-il avoir un point inférieur à celui d’un juge qui  n’a pas rendu une seule décision et qui n’a pu traiter  des  centaines de dossiers qui trainent sur son bureau?

Comment un juge peut-il rabaisser ses notes à 17 points ,en une année,  alors  qu’il  obtenait régulièrement  pendant 8 ans , des notes comprises entre   18,5 et 19 sur 20?

Comment encourager un juge qui a enrichi l’arène juridique avec divers articles publiés dans les revues scientifiques de la cour .. par une sous évaluation injustifiée?

Comment un  juge qui  demande  un encouragement en fonction de ses qualifications académiques: Doctorat en droit ,  doctorat en charia et un bouquet de médailles de mérite et certificats scientifiques des instituts de justice au Maroc, en Tunisie, en Egypte, au Sénégal, en Algérie, en Espagne …doit il perdre des points , l’année dernière,  au moment où il accumulait à lui seul,  avec sobriété, cinq fonctions ?
Oh! Vous qui tenez les braises … Après que  nous vous ayons   prouvé notre professionnalisme ,  notre impartialité ,  notre courage et notre hauteur par rapport à ceux qui ont
échoué quand nous avons prouvé le contraire de ce qu’ils font.

Voudriez vous nous faire  croire qu’une personne qui a fourni des   efforts  multiples  et distingués, sera influencée  par la mutation , la notation , l’avancement  ou le conseil de  la discipline?

Mais Hélas!!!.
On voudrait  enterrer nos têtes sous la poussière ,quand nous n’avons pas un « soutien » ,  sauf notre travail,  l’amour des gens pour nous  et la satisfaction des honnêtes et  loyaux du pouvoir judiciaire …Aucune tribu, aucun parti, aucun général, aucun sénateur , aucun député ou commerçant. Nous avons eu notre ère d’empathie et elle nous suffit.

On veut nous associer à une liquidation tribale , alors que nous n’avons  pas une tribu ni région ni  personne pour nous.

Pour nous affaiblir , on nous taxe ouvertement,  faisant de nous les orphelins d’un ministre (démis de ses fonctions)  qui , pourtant , ne respectait , en nous, que  notre compétence et qui n’a pas été aveuglé par notre appartenance à  la même ville que lui…  Rien d’autre.

On voudrait nous faire taire mais nous ne pourrons  garder  le silence sur l’injustice .  Il est du droit des victimes d’injustice de l’exprimer.

Regardez les archives,  vous trouverez ce qui confirme , ce que nous avons abattu comme travail  en 3 ans et qui , paradoxalement,  baisse  notre  rang à 17 au lieu de 19 l’année dernière,  comme si nous nous sommes métamorphisé  et comme si  nous n’avions jamais rendu  service pour lequel nous étions  remercié par  le citoyen , le ministre et les juges.

Monsieur le Président, vous avez détruit le moral d’un juge qui a tout mis en œuvre pour donner la meilleure image au pouvoir judiciaire… Vous avez également tué l’ambition des jeunes  lorsque vous avez refusé les revendications des juges et mis fin  aux  critères objectifs d’évaluation …

Ces revendications pour lesquelles nous continuerons à nous battre jusqu’à leur réalisation sur le terrain du concret.

Source : Lire l’intégralité du réquisitoire du juge : http://meyadin.net/node/12441

Traduit par Adrar.Info

 

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche

Pendant ce temps...