. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Génération Aziz : un marabout mauritanien déstabilise le marché de l'immobilier

Lundi 6 Novembre 2017 - 09:14

Les valeurs commerciales   des maisons se sont effondrées à Nouakchott  Nord , ces derniers mois, dues en grande partie à l’ activité intense menée par  les partisans du religieux  Cheikh Ali Rida , »  et l’absence de contrôle de ce domaine par les autorités mauritaniennes  et  leur indifférence vis à vis des intérêts de la population.
 

Les sources de « Zahraa.mr »  rapportent que les  acquéreurs  et vendeurs  des logements dans  tous les quartiers de la Wilaya de Nouakchott   Nord perdent quotidiennement plus de 20 millions d’UM, au travers de transactions consistant à acheter des maisons  à des prix élevés allant de 22 à 30 millions d’UM  et leur vente pour des montants allant de 4 à 5 millions.
 

Pour ce faire,  les partisans  de Cheikh Rida  établissent  quotidiennement trois documents.  Un document confirmant la vente du logement , le 2eme  confirmant  la réception par le  propriétaire du prix (sur papier)  de la maison vendue , et un troisième document portant  le même  montant figurant dans le 2eme  document comme  dette qui sera payée sur une période étalée sur deux ans .
 

Les mêmes sources signalent que toutes ces opérations de vente et d’achat  ne passent pas  par un notaire agréé  pat l’état ,privant ainsi le Trésor public  de montants exorbitants qui auraient pu être obtenus à partir de la taxe perçue  sur les transactions commerciales dans le secteur de la construction en Mauritanie.
 

Les opérateurs et intéressés par  le secteur de la construction, craignent  que la spéculation actuelle  ne  conduise  à l’effondrement complet du secteur,  compte tenu de l’endettement élevé des partisans de Ali Rida  ,l’absence de garanties juridiques sur les opérations de vente en cours, le manque   de contrôle par les  autorités concernées  ou leur  dispositif de sécurité qui, visiblement ne se sentent concernés que par les agissements des adversaires politiques du gouvernement.
 

A cela s’ajoutent , les répercussions directes sur les valeurs des maisons hypothéquées par  banques intermédiaires en Mauritanie, et les opérations habituelles  d’achat et de vente dans le secteur de la construction qui s’opéraient avant et  en dehors  du cercle de Ali Rida.

Il importe de rappeler qu’à la fin du mois de mai 2017 dernier , le cheikh Aly Rida avait  annoncé qu’il prendrait  des dispositions pour rembourser ses dettes par de «l’argent halal», s’excusant auprès de ses créanciers du retard accusé quant au  payement de leurs dus.
 

 http://zahraa.mr/node/14364

Traduit par adrar.Info

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Décembre 2017 - 22:29 Nouvel Ouguiya : Le marché noir flambe

Mercredi 13 Décembre 2017 - 22:22 Mohcen, président de la Chambre de Commerce !

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | désintox | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche

Pendant ce temps...