. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Fin d’une mission du FMI à Nouakchott

Jeudi 22 Mars 2018 - 18:07

Les autorités mauritaniennes et les services du  FMI  se sont entendus sur la conclusion préalable de la première revue du programme appuyé par la Facilité Elargie de Crédit (FEC),  qui va déboucher sur un décaissement de 24 millions de dollars, selon une annonce faite jeudi par une mission de l’institution ayant séjourné à Nouakchott du 08 au 21 mars 2018.

La délégation du FMI était conduite par Eric Mottu, chef de division adjoint, chef de mission pour Djibouti et la Mauritanie.

La mission de l’institution financière note que « le  programme économique des autorités est sur les rails et son exécution a été satisfaisante. La reprise économique s’est confirmée avec une croissance entre 3 et 3,25%  pendant la période  2017/2018.

Au cours de sa présence à Nouakchott, la mission du FMI et les autorités mauritaniennes ont discuté du Programme Economique et Financier appuyé par la Facilité Elargie de Crédit (FEC), qui a été approuvé par le Conseil d’Administration du FMI le 06 décembre 2017.

Celui-ci porte sur  une enveloppe globale de 115,920 millions de Droits de Tirage Spéciaux (DTS), soit environ 168,2 millions de dollars us (au taux de change actuel) et couvre une période de 3 ans».

Toutefois, l’accord évoqué par la déclaration  de la mission de l’institution financière  ne sera validé  que sous réserve d’approbation par la Direction Générale et le Conseil du Fonds Monétaire International (FMI) à l’issue d’un examen prévu au mois de mai et qui devrait permettre le décaissement annoncé de 16,56 millions de Droits de Tirage Spéciaux (DTS), soit 24 millions de dollars us.

Décrivant le contexte de la Mauritanie, la mission du FMI signale que « la reprise économique s’est confirmée, avec un taux de croissance estimé entre 3 et 3,25% en 2017 et 2018, et une inflation modérée à 2,3% en moyenne en 2017. Les réserves internationales ont atteint 849 millions de dollars us fin 2017(soit 5,1 mois d’importations non-extractives) et le budget a dégagé un solde primaire hors don positif de 0,3% du Produit Intérieur Brut non-extractif en 2017 ».

source lecalame.info
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche