. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Essalama : L’accessibilité, la qualité de l’offre et la pérennité des prestations de santé à Teyarett

Vendredi 29 Mars 2019 - 10:30

C’est l’objectif   qu’un consortium de deux ONGs  nationales s’est fixé en s’implantant  dans un quartier populaire de la banlieue, Teyarett, autrement  appelé,  1er arrondissement de Nouakchott. Le partenariat  de Stop Sida et Femmes Aid s’est concrétisé, le  13 mars 2019, par l’ouverture d’un centre de santé, dénommé Essalama, situé au cœur de ce quartier : près du marché Seyidi, du lycée de Teyarett et du  grand  complexe scolaire privé ZEMZEM.

Cette action vise, non seulement à rapprocher les prestations médicales de qualité des citoyens,  mais aussi de contribuer à leur accessibilité et à leur pérennisation, renseigne Fatimetou Mint Maham, responsable technique de ce centre.  
 

Le  choix  d’implanter  ce centre de santé multiservices  dans le quartier de Teyarett se justifie par plusieurs facteurs ; d’abord, il est  excentré du centre-ville, et donc  des grands établissements  hospitaliers de la capitale, dont l’accès est particulièrement difficile à cause des embouteillages et l’exigüité  des axes le desservant.
 

Une femme rencontrée dans ce centre pour une consultation spécialisée témoigne : l’ouverture de ce centre nous  règle un gros problème de déplacement au centre-ville, mais aussi  le coût élevé des prestations.  Le centre Essalama offre des prestations en médecine générale et en soins spécialisés : en ophtalmologie, dermatologie, stomatologie… et  une pharmacie.

Ce centre prévoit dans ses locaux un laboratoire pour d’analyses complémentaires. Le coût de prestations, très dérisoires comparées à ceux pratiqués au centre-ville ou dans des autres cabinets privés varie de 50 à 100 MRU. Des prestations  pouvant juste  permettre au centre de faire face à des charges fixes.
 

Notre objectif n’est pas pour objectif  le profit, mais de satisfaire les besoins  urgents des citoyens, à des coûts accessibles, explique Mint Maham qui espère tout de même trouver rapidement des partenaires techniques et financiers pour  permettre d’élargir au  maximum,  les prestations  du centre au profit de la communauté locale et en faire un modèle d'excellence de la qualité des soins offerts et à dupliquer dans d’autres localités. Avec un accent particulier sur la santé de la mère, du nouveau né et des jeunes ados.
 

Pour ouvrir ce centre, le consortium a compté sur les moyens de ses membres qui ont apporté   chacun, sa contribution,   dans sa spécialité. Qui un fauteuil dentaire, qui un appareil d’ophtalmologie…  Près de 200 actes ont déjà été réalisés par l’établissement. L’information commence à circuler au niveau de  la communauté.

L’ouverture de ce centre, le 13 mars s’est déroulé en présence du directeur régional de  la santé (DRAS), représentant  le ministre de la santé, les autorités administratives et  municipales, le staff des deux ONG, certains partenaires techniques et  les représentants de la communauté  de base.

source lecalame.info

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche