. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Double nationalité : la diaspora mauritanienne fait l’erreur des arabes face à Israël...

Dimanche 20 Juin 2021 - 19:41

La levée de boucliers de la diaspora mauritanienne contre le nouveau projet de loi sur la binationalité rappelle l’erreur des arabes face à Israël dès 1948. S’ils étaient lucides face au rapport de forces et s’ils avaient le sens de l’histoire, ils auraient accepté le partage de l’ONU et ils auraient aujourd’hui un Etat palestinien avec une surface respectable. Au lieu de ça, ils ont dit non ! à tout et ont tout perdu. Aujourd’hui, ils veulent un retour aux frontières non pas de 1948 qu’ils avaient refusées mais de 1967.

Les sionistes n’ont jamais raté un rendez-vous avec l’histoire. Ils ont pris ce que l’ONU leur donnait, puis ils ont continué à prendre du terrain. Il faut dire que les islamistes chez nous avancent avec le même procédé : de petits pas en avant, jamais rien en arrière…

Chez nous à propos de binationalité, la diaspora fait comme les arabes et refuse tout et finira par tout perdre jusqu’au droit à la double nationalité à la discrétion du chef de l’Etat. C’est une erreur car les choses avancent. La double nationalité n’était pas reconnue. Elle le fut grâce à Aziz au cas par cas. Ghazouani propose de passer un nouveau cap pour permettre à tous les binationaux d’être reconnus par l’Etat comme mauritaniens ; ce qui signifie que les enfants métis n’auront plus à choisir entre la nationalité du père ou de la mère, ils n’auront plus à cacher leur double nationalité et pourront obtenir la nationalité mauritanienne si l’un des parents est mauritanien sans perdre l’autre nationalité.

 

Ayant des enfants métis, je sais quelle avancée cela représente dans l’univers psychologique des enfants qui pourront enfin grandir normalement sans cacher une partie de leur identité héritée de leurs parents. Il faut rappeler qu’il y a une différence entre un adulte qui décide d’acquérir une nationalité étrangère et un métis mauritanien qui, à sa naissance, est automatiquement reconnu par chaque pays.

Ce projet de loi est un pas de plus vers la normalisation totale des droits des binationaux qui n’auront plus à cacher un passeport, payer un visa ou une carte de séjour.

Les arguments soulevés par la diaspora contre ce projet de loi sont légitimes à savoir que cela créera deux catégories de mauritaniens : ceux qui auront le droit d’être élus et les autres à savoir les binationaux. La diaspora veut fermer les yeux sur la réalité des forces du refus à propos de double nationalité officielle reconnue par l’Etat. Réclamer les pleins droits pour tous est prématuré sachant que nous sortons de 12 ans de propagande contre les binationaux principalement ceux qui ont une nationalité occidentale. 

 Il y a derrière tout cela un peu de jalousie, il faut l’avouer, comme ceux qui s’en prennent aux mauritaniens qui envoient leurs enfants au lycée français car ils ne peuvent pas y envoyer les leurs sachant que le système éducatif mauritanien est hélas dans l’état que l’on sait quand jadis il a connu son heure de gloire. On ne compte pas le nombre de mauritaniens formés au lycée national de la belle époque qui ont fait de brillantes études partout à l’étranger. Il y a le même débat pour en finir même avec les écoles privées…

Cela dit, aux USA pour être président, il vaut être né américain. C’est d’ailleurs cela qui a empêché le terminator Arnold Schwarzenegger de devenir candidat.

Au-delà de l’occident, sachant combien notre pays est jeune, imaginez un président, un PM ou un maire qui aurait officiellement la nationalité marocaine, algérienne ou sénégalaise. Cela déjà lui créerait un certain nombre de soucis face aux nationalistes mais en plus vu les tensions régulières avec nos voisins, ce serait politiquement difficilement tenable.

Pour l’instant, l’urgence est d’en finir avec la double nationalité comme faveur comme c’est le cas. Le projet de loi propose cela. Ensuite avec le temps inch’allah, la diaspora et les binationaux auront plus de droits pour les postes électifs. Il faut accepter un peu et avancer petit à petit c’est mieux que rien et continuer à cacher sa double nationalité.

Pensons d’abord aux enfants métis. Les adultes attendront…

VLANE A.O.S.A
chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche