. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Des membres du gouvernement commentent les résultats du conseil des ministres

Vendredi 22 Mars 2019 - 11:34

Les résultats du conseil des ministres, réuni jeudi à Nouakchott, ont été commentés, dans l’après-midi, par des membres du gouvernement, lors d’une rencontre avec la presse.

Il s’agit des ministres de la fonction publique, du travail, de l’emploi et de la modernisation de l’administration, par intérim ministre de la culture, de l’artisanat et des relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, M. Seyidna Ali Ould Mohamed Khouna et de la santé, Pr. Kane Boubacar.

Intervenant le premier, le porte-parole par intérim du gouvernement a précisé que le conseil des ministres a examiné et adopté un certain nombre de projets de décrets et de communications dont un projet de décret fixant les modalités de création et de gestion d’une Commission des Finances Régionales et un second portant transfert et répartition de dotations de l’Etat aux Régions ainsi qu’une une communication relative au bilan des réalisations du Ministère de la Santé pour la période 2009-2018 et perspectives de travail.

Dans son commentaire sur le projet de décret fixant les modalités de création et de gestion d’une Commission des Finances Régionale, M. Seyidna Ali Ould Mohamed Khouna, a précisé que ce texte stipule la création d’une commission des finances qui aura pour mission la réparation et le transfert des dotations aux régions sur la base des critères dont 40% en fonction de l’importance démographique, 30% sur la base du seuil de pauvreté et 20% répartis équitablement entre tous les conseils régionaux et 10% sur la base de l’éloignement et de l’isolement.

Lui succédant, le ministre de la santé, Pr. Kane Boubacar, a précisé que la communication qu’il a présentée devant le conseil des ministres porte sur le bilan des réalisations de son département entre dans le cadre de la mise en application du programme de Son Excellence Monsieur Ould Abdel Aziz et l’exécution de ses instructions visant à garantir la couverture sanitaire inclusive à tous les citoyens.

Il a ajouté que son ministère a mis sur pied un programme visant la gouvernance des services sanitaires et leur organisation en mettant l’accent sur deux types de maladies : maladies transmissibles et maladies non transmissibles, en plus d’un intérêt grandissant pour la santé de la mère et de l’enfant.

Au sujet des ressources humaines (RH), le ministre a précisé que l’effectif de son département a passé de 5373 employés en 2009 à 7628 en 2019, tandis que le nombre de spécialistes durant la même période a passé de 165 à 362 spécialistes et au niveau des médecins généralistes, le nombre a passé de 479 en 2009 à 768 en 2019, notant l’état avancé de la faculté de médecine et sa contribution dans la formation et perfectionnement des praticiens.

Le ministre a ensuite fait remarquer que le pays a passé d’une seule école de santé à 5 écoles de santé publique dont une supérieure avec des améliorations des méthodes de formation afin de rendre cette dernière identique à seule dispensée à l’étranger.

A propos des points de santé, des centres et des hôpitaux, le ministre de la santé a précisé que le pays a passé de 530 points de santé en 2009 à 747 en 2019, de 67 centres sanitaires à 115 et de 15 hôpitaux à 26 pour la même période.

Les laboratoires spécialisés dans le contrôle des médicaments, les centres de transfusion sanguine et les laboratoires d'analyse ont eux aussi passé de 3 institutions en 2009 à 7 en 2019, alors que la capacité d'accueil est passée de 1990 à 3275.

Par la suite, le ministre a passé en revue les réalisations de son département en matière de prestations médicales et d'acquisition d'équipements au profit de 300 points et centres de santé qui offrent désormais des services de qualité, notamment en termes de soins prénataux et postnataux.

S'agissant de l'hémodialyse, il a assuré que toutes les wilayas du pays sont aujourd'hui dotées d'unités.

Le ministre a, en outre, indiqué que le nombre de scanners est passé de 1 en 2009 à 18 en 2019, précisant que ce nombre sera augmenté dans un proche avenir.

Il a noté, par ailleurs, que depuis 2010 aucun cas de poliomyélite n'a été enregistré dans le pays, ajoutant que l'assurance maladie couvre actuellement l'ensemble des citoyens qui le désirent alors qu'elle était limitée auparavant aux seuls fonctionnaires et auxiliaires de l’État.

source AMI
chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Octobre 2019 - 00:08 A propos de rumeurs

Vendredi 18 Octobre 2019 - 14:46 Réunion du Conseil Régional de Nouakchott

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche