. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Démarrage des travaux d’une rencontre sur l’activité minière artisanale et semi-industrielle

Jeudi 22 Octobre 2020 - 19:29

Démarrage des travaux d’une rencontre sur l’activité minière artisanale et semi-industrielle
Les travaux de rencontres participatives sur la problématique de l’activité minière artisanale et semi-industrielle, organisées par la société Maaden Mauritanie avec la collaboration de la coopération allemande, ont débuté jeudi à Nouakchott.

Pendant deux jours, les participants, partagés en plusieurs groupes, vont débattre plusieurs thématiques portant, entre autres, sur l’encadrement et la formalisation de l’activité artisanale, le manque de coordination institutionnelle entre les différents départements concernés par l’exploitation, la problématique des travailleurs migrants et la question des frontières. Le respect des normes de sante et de sécurité, les questions environnementales, les défis liés à la commercialisation et la traçabilité des produits, l’accompagnement technique et financier des exploitants artisanaux et l’affinage de l’or figurent parmi les thématiques qui seront discutées.

Le ministre du Pétrole, de l’Énergie et des Mines, M. Abdessalam Ould Mohamed Saleh a déclaré, qu’au cours des cinq dernières années, la Mauritanie a connu un développement et une large extension de l’activité minière traditionnelle et de petite taille qui ont commencé par l’exploration de l’or de surface par des moyens de détection rudimentaires pour aboutir à des unités de traitements de haute technologie. Il a indiqué que les grandes sociétés industrielles, les petites et moyennes entreprises nationales et des dizaines de milliers de personnes, qui ont trouvé un moyen de vivre dans la dignité, se partagent cette activité.

M. Abdessalam Ould Mohamed Saleh a précisé que l’évolution de l’exploitation traditionnelle et semi-industrielle de l’or pose de sérieux défis et incite à un degré élevé de prudence, soulignant que l'or un métal de grande valeur qui pose des problèmes de sécurité, de santé, d’environnement et des défis liés à la migration et au blanchiment d’argent.

Le ministre au précisé, au sujet de l’exploitation artisane de l’or, que la politique du gouvernement est basée sur l’encadrement de l’activité, son accompagnement ainsi que la création d’un cadre juridique répondant aux aspirations de tous les acteurs et préservant les droits de tous, y compris les populations résidant dans la zone et les générations futures.

En marge de la cérémonie, les artisans ont organisé une exposition de bijoux en or fabriqués localement.

De son coté, l’Agence Mauritanienne d’Information (AMI) a présenté, dans son stand, des photos montrant le quotidien des orpailleurs, prises lors de visites de production qu’elle a organisées sur les sites de prospection.

Les quotidiens CHAAB et HORIZONS édités par l’AMI ont exposé des numéros de leurs magazines mensuels dont le dernier suit les traces des orpailleurs dans leur quotidien et dans leurs relations avec le métal jaune.

L’audience s’est déroulée en présence du président de l’Assemblée nationale, des membres du gouvernement et du gouverneur de la Banque Centrale de la Mauritanie

AMI
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g




Banque Populaire de Mauritanie



Rubriques à la une

Recherche