. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Démarrage d’un atelier de sensibilisation de la société civile sur le rôle et mandat du Mécanisme National de Prévention de la Torture

Mardi 31 Octobre 2017 - 16:48

Démarrage d’un atelier de sensibilisation de la société civile sur le rôle et mandat du Mécanisme National de Prévention de la Torture
Les travaux d’un atelier de sensibilisation de la société civile sur le rôle et mandat du Mécanisme National de Prévention de la Torture, organisé en collaboration avec le Bureau du Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme des Nations Unies en Mauritanie, ont débuté mardi matin à Nouakchott.

L’atelier vise à servir d’échanges entre le Mécanisme National de Prévention de la Torture (MNP) et les organisations de la société civile et particulièrement celles travaillant dans le domaine de la prévention de la torture afin de se familiariser avec les missions, pouvoir et attributions du MNP et les voies de collaboration pour un meilleur partenariat.

Prenant la parole à cette occasion, la ministre des relations avec le parlement et la société civile, Mme Awa Cheikh Sidiya Tandia a souligné que la création du MNP intervient après la ratification par la Mauritanie en 2012 du Protocole facultatif se rapportant à la Convention contre la Torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants (l’OPCAT).

Elle a par la suite indiqué que la création toute récente du MNP est une preuve tangible de la volonté de la Mauritanie à promouvoir les droits de l’homme et à prévenir la torture et les traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Elle a enfin remercié le Bureau du Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme des Nations Unies en Mauritanie pour leur collaboration constructive et pour leur accompagnement du MNP.

Auparavant, le président du MNP, Dr Mohamed Lamine Ould Haless a souligné que la création de ce mécanisme national, deuxième de son genre dans le monde arabe, constitue une avancée significative et une preuve tangible de la volonté de notre pays à honorer ses engagements internationaux.

Le président de la plateforme des acteurs non-étatiques, M. Mohamedou Ould Sidi a, quant à lui, précisé que la promotion et la défense des droits de l’homme sont devenues une nécessité au développement, une préoccupation majeure des gouvernements et des peuples et une demande fondamentale pour les organisations de la société civile en général et la société civile mauritanienne en particulier.

Il a enfin exprimé la disponibilité de la plateforme à coopérer avec le MNP pour prévenir toutes les pratiques dégradantes et préjudiciables à la dignité humaine.

De son côté, le représentant du Bureau du Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme des Nations Unies en Mauritanie, M. Ekkhard Strauss a loué le rôle du MNP dans la prévention de la torture et toutes autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants à travers ses activités dans les lieux de détention.

La cérémonie d’ouverture de l’atelier s’est déroulée en présence du commissaire adjoint aux droits de l’homme et à l’action humanitaire, M. Rassoul Ould El Khal.

source AMI
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche