. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

De l’histoire des Kadihines (partie 14)/Par feu Bedene Ould Abidine

Jeudi 29 Avril 2021 - 09:39

Du 2 au 4 février 1971, le président Georges Pompidou effectue une visite officielle en Mauritanie, à l’invitation de son homologue mauritanien, le président feu Moktar Ould Daddah paix à son âme.
Un accueil des plus chaleureux lui fut réservé par des foules en liesse rassemblées tout au long du parcours allant de l’aéroport au palais présidentiel. Partout, le cortège est applaudi. Chants, danses, youyou des femmes, tambours et tam-tam; tout allait pour le mieux, jusqu’au moment où l’imprévisible se produisit!

Un jeune homme plutôt frêle, mais déterminé, engagé et audacieux atteignit l’illustre hôte d’un jet imparable.
Le jeune, nommé Lemrabott Ould Hamdeit, paix à son âme a fait son geste en signe  de protestation contre la visite, et plus généralement, contre la présence coloniale dans notre pays. L’acte s’est produit en fin d’après-midi devant les caméras et appareils photographiques de la presse française. La nuit tombée, alors que le jeune se trouvait aux mains de ses tortionnaires, deux versions différentes sont données de l’événement par les deux protagonistes, en l’occurrence, par les Kadihines et le gouvernement.
A ce propos, nous vous livrons ci-dessous une version des faits telle que présentée dans un article dédié à la mémoire de feu Lemrabott, paix à son âme et publié dans le  journal « Le Calame » par Ahmed Mahmoud dit Jemal. En face, une autre version donnée par le président Moktar Ould Daddah paix à son âme dans son livre: « La Mauritanie contre vents et marées ».

Adieu Lemrabott !

En 1971, en pleine effervescence de la contestation du régime de feu Moktar Ould Daddah, paix à son âme Nouakchott accueillait George Pompidou, Président de la République Française. Une bonne partie des abords de l’avenue Gemal Abdel Nasser reliant l’aéroport au Palais présidentiel était envahie par des chameliers, des badauds et un public nombreux venus réserver un accueil à la fois chaleureux et contesté par une frange de la population composée par une jeunesse farouchement opposée au ‘’néo-colonialisme et ses acolytes’’. Parmi cette foule, un jeune lycéen, frêle, imbu des idées révolutionnaires de l’époque, s’est faufilé pour accueillir à sa manière, l’hôte de marque. Ce jeune révolutionnaire réussit à lancer un œuf sur le Président Pompidou qui était debout à côté de Mokhar, en voiture découverte, sous le regard amusé des journalistes, photographes et caméramans de la Télévision française. Le journal satirique Le Canard enchainé commentait l’événement par une caricature ainsi illustrée : « Voici la poule qui a pondu l’œuf sur les habits de Pompidou à Nouakchott. »

Cet incident  révélait au monde extérieur l’ampleur de la contestation politique du régime de Mokhtar et la situation pitoyable des détenus d’opinion.
Lorsque l’auteur présumé fut interpellé et conduit à la prison de Bayla, voici comment il racontait à ses ‘’camarades de lutte’’ médusés, avec son humour légendaire, la petite histoire de l’œuf lancé sur Pompidou :

« Au cours de l’interrogatoire, les enquêteurs me demandaient qui a lancé l’œuf ? C’est moi. Quelle est l’organisation qui est à l’origine de cet incident ? Avez-vous entendu parler d’une organisation dont le seul programme  est de lancer les œufs ?
N’étant pas satisfaits de la réponse, les enquêteurs entament une séance de tortures; je leur suggérais de suspendre les tortures, de me donner à boire et à manger et je vais raconter le fil de l’événement. Ils ont agréé ma demande. Lorsque je me suis reposé, les enquêteurs ont repris l’interrogatoire. J’ai répondu : en toute vérité, j’ai pris 5 ouguiyas, j’ai acheté un œuf chez le libanais et j’ai attendu dans le rang de la masse des accueillants, le cortège présidentiel, une fois en face du Président Pompidou, je lance l’œuf, pour me réjouir du liquide jaune qui a envahi son costume reluisant. »

C’était l’année de l’œuf lancé sur Pompidou comme disait le chroniqueur maure. C’était l’œuvre de feu Lemrabot Ould Hamdeitt, juriste, fonctionnaire, probe, plein d’humour, un symbole du mouvement patriotique national des années 70, rappelé à Dieu le samedi 28 Aout 2010 dans l’humilité, la patience et la dignité après un long combat avec la maladie. Qu’Allah Lui Accorde Sa Miséricorde. Amine. Et aux âmes fidèles, il sera dit :

<< O, âme sereine,
Retourne à ton seigneur,
Satisfaite et agrée ! >>
<< Rejoins Mes serviteurs pieux
Et intègre Mon paradis ! >>
Coran Sourate  El Vejer, partie 30, chap. 89
InnaLilahi Wa InnaIleyhi Raji’oune   

 

Dans ses Mémoires, feu Moktar relata l’évènement en ces termes : « Nouakchott et ses environs réservèrent à notre visiteur un très bel accueil, qui combla les chasseurs d’images de la suite présidentielle, lesquels y trouvèrent – géographie oblige – ce qu’ils ne reverront plus ailleurs : la longue haie de chameliers bordant une bonne partie de l’avenue Gamal Abdel Nasser reliant l’aéroport à la capitale. Bien sûr, il y eut le fameux œuf lancé par un jeune lycéen contestataire sur le Président qui était debout, à côté de moi, en voiture découverte. Ni mon visiteur, ni moi, ni les aides de camp assis à côté du chauffeur n’avaient senti le passage du ‘’projecteur’’ venu s’écraser sur la veste du président à hauteur de l’épaule : nous n'avons trouvé les traces de l’œuf qu’une fois arrivés à la résidence de nos invités. Ce fut avec amusement que monsieur et madame Pompidou découvrirent ‘’le point d’impact’’ sur la veste présidentielle. Même la presse la plus friande de sensationnel n’a donné à l’incident que sa signification véritable, à savoir le geste d’un groupe de jeunes contestataire qui voulaient se faire remarquer, tout en se cachant bien dans la masse compacte des participants à l’accueil.’’

lecalame.info

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 8 Février 2023 - 12:53 Au travail, messieurs les juges !

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche