. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Agences de presse mauritanienne et sénégalaises: la guerre de com

Mercredi 4 Octobre 2017 - 23:52

L’Agence Mauritanienne d’Information (AMI) a exprimé son étonnement "qu’une institution officielle telle que l’Agence de presse sénégalaise (APS) ait publié une dépêche à propos d’un communiqué haineux, mensonger, diffamatoire et hostile à la Mauritanie".

 

L'APS a relayé mercredi un communiqué d’organisations sénégalaises de défense des droits humains, Amnesty International, la RADDHO et la Ligue sénégalaise des droits de l’Homme annonçant la tenue d'un point de presse sur la situation politique en Mauritanie depuis le référendum du 5 août dernier, ce jeudi siège d’Amnesty International à Dakar.

 

Selon le communiqué la Mauritanie qui est "traversée depuis plusieurs années par une crise politique et sociale grave » est « en proie à des maux tels qu’esclavage, racisme, pauvreté ou illettrisme, est gangrénée par une corruption systématique empêchant tout développement social ».

 

En réplique, l’Agence Mauritanienne d’Information considèrent que "ces ONG qui indexent, à tort, la Mauritanie ferait mieux de focaliser leur regard ailleurs, là où les libertés de presse sont bafouées, là où les manifestations de l’opposition sont réprimées".


Pour l’AMI, "les avancées indéniables enregistrées par la Mauritanie dans les domaines de la démocratie, des libertés et des droits de l’Homme sont aujourd’hui saluées par les institutions internationales et les organismes indépendants".


L’AMI estime "qu’évoquer actuellement l’esclavage en Mauritanie c’est tout simplement replonger dans un passé que les Mauritaniens ont dépassé. Ceux-là mêmes qui en faisaient leur fonds de commerce en Mauritanie se rendent à l’évidence que c’est un créneau qui n’est plus porteur".


L’Agence Mauritanienne d’Information explique que "l’histoire de l’esclavage est connue, mais la Mauritanie n’est pas connue pour être historiquement le centre de gravité sous-région al de cette traite des êtres humains, activité ignoble". 


Et l’AMI de poursuivre : "Citer le racisme dans le cas de la Mauritanie, forte de la richesse de sa diversité culturelle, relève de la mauvaise foi quand l’on sait que notre société est fondamentalement attachée aux valeurs de justice et d’égalité".

 

Alakhbar a constaté que l’Agence de presse sénégalaise (APS) a retiré le communiqué en question.

source alakhbar.info

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche