. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

AMCS/GPS : Session de formation au profit des membres du CCC de la Commune de Rosso

Lundi 9 Avril 2018 - 09:35

AMCS/GPS : Session de formation au profit des membres du CCC de la Commune de Rosso
Les vingt-deux membres du cadre de concertation communal (CCC) de la commune de Rosso ont suivi, ce samedi 7 avril, à l’hôtel de ville de Rosso, une session de formation sous le thème : Rôles, missions, attributions et règles de fonctionnement du CCC.
Ouvrant les travaux, Mr Boubacar Sarr, adjoint au maire a signifié dans un mot prononcé pour la circonstance que cette formation entre dans le cadre du renforcement des capacités des membres du CCC afin qu’ils puissent participer au développement local. Il a ensuite remercié le député-maire de Rosso, Mr Sidi Mohamed Diarra, qui est le président de l’Association Mauritanienne des Communes du Sud (AMCS) pour les démarches qu’il a entreprises auprès des autorités dans le but de tisser des relations et une coopération fructueuses avec les communes du Grand Paris-Sud en France. Mr Sarr, a remercié le principal partenaire de l’AMCS qui est le GPS pour les appuis considérables qui ont permis de former et d’outiller les élus pour la réussite de leurs missions.

Quant à l’expert et formateur Mr Niang Ibrahima, dans sa présentation, il a précisé que les rôles des CCC est de prendre d’abord part au dialogue et aux consultations sur les politiques et stratégies de développement. Puis de participer à la mise en œuvre des projets et programmes de développement et enfin de suivre et d’évaluer l’action publique. S’agissant de la création, attributions et missions des CCC, Mr Niang a expliqué les étapes allant dans le sens de la création de cet organe (CCC) et ses objectifs.

S’appuyant sur les articles relatifs aux attributions et missions, Mr Niang a dit que le CCC est une structure d’orientation, de surveillance , de suivi et d’évaluation pour assurer une bonne conduite de l’action publique et des projets de développement communal.
Il a ajouté qu’il est l’espace de concertation et de dialogue social entre la commune, les acteurs locaux et les citoyens.
Dans la foulée, il a précisé que le CCC est régi par un règlement intérieur qui fixe sa mission, son mode de fonctionnement, les rôles et les responsabilités de chacun de ses membres. Mais, dira-t-il qu’un règlement intérieur bien établit constitue l’outil essentiel de son fonctionnement. Mais tout le fonctionnement de cet organe fait suivant un cadre juridique crédible, note-t-il.

Quant aux enjeux du cadre de concertation communal, les populations de la collectivité territoriale ont droit à l’information sur la gestion des affaires locales. Ceci dit qu’elles peuvent faire des propositions et participent aux débats sur les projets et programmes locaux de développement et sur les grandes orientations de budget local.
Parmi les enjeux est de sensibiliser les associations sur la participation à la vie communale. La concertation, selon l’expert, a des effets bénéfiques.

Du coup, la formation a été aussi l’occasion aux participants de suivre des présentations de productions faites lors des ateliers et des interventions de la part de quelques membres du CCC sur la collaboration entre les principaux acteurs (Etat, élus locaux et société civile) qui renforcera l’action publique. Un exposé sur la culture de la concertation citoyenne au sein des collectivités locales a été suivi. En fat, un échange fructueux sur le thème a eu lieu entre les bénéficiaires de la formation et le formateur.

Alors au terme de la formation, c'était l'occasion pour le président du CCC de Rosso,Mohamed Vall de parler de l'importance du suivi citoyen de l’action publique communale et l’information de la population sur les réalisations faites par la commune surtout dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’assainissement, du social…
A en croire que très bientôt, un cade de concertation communal sera mis sur pied dans la commune de Jidrel Mohgen (Trarza) sur proposition de l’Expert et accord du président de l’AMCS. Il faut rappeler que les CCC de l’ensemble des communes membres de l’AMCS suivront des formations du 7 au 18 courant.

Historique de l’AMCS :

A sa création, cet ensemble était composé de huit communes : Rosso, Boutilimit, Méderdra, R’kiz, Keur-Macène, Tiguent, Bababé et Dar El Barka. Et, c’est lors de sa dernière assemblée générale tenue à Nouakchott en 2017 que les communes de Boghé et Jidrel Mohgen ont décidé d’y adhérer.
Il est important de souligner que l’AMCS est en partenariat avec des communes dans les pays voisins.
Par A.Sidi .

source tawary.com
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche

Pendant ce temps...