. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

5e Anniversaire du Manifeste pour les droits politiques, économiques et sociaux des Harratine : Vers deux marches ?

Vendredi 27 Avril 2018 - 12:36

5e Anniversaire du Manifeste pour les droits politiques, économiques et sociaux des Harratine : Vers deux marches ?

Les préparatifs du 5e anniversaire du Manifeste pour les droits politiques, économiques et sociaux des Harratine  battent leur plein pour  l’organisation  de la marche du 29 avril. Et pour éviter  de marcher dans  la division,  des discussions  ont été nouées entre le deux camps.

Mais, selon nos sources, les deux camps du  Manifeste  pourraient  marcher  séparément, comme l’an dernier. Les discussions  engagées entre les deux tendances  et qui  se  poursuivent encore peinent  aujourd’hui à aboutir. Et pour cause. 
 

L’aile du Manifeste présidé  par Mohamed Vall Handeya, qui se dit  disposé et ouvert pour  parvenir à une marche unique s’oppose  à ce qu’il  appelle  le « monopole du discours » de la marche  par le camp  que préside,  depuis quelque temps,  Me Id Ould  Mohameden, en remplacement de Boubacar Ould Messaoud. En clair, Ould Handeya et ses amis exigent  qu’il y ait deux discours, ce que les autres refusent. Il faut rappeler que lors de sa première marche, le directoire du Manifeste avait opposé un niet à IRA  dont le président voulait prendre la parole, et les militants  brandir leurs slogans.
 

Pour sa part,  Samory Ould Beye  membre du directoire du Manifeste, joint par Le Calame  ajoute:  « nous restons ouverts   aux autres, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle des démarches ont été entreprises auprès de l’autre  tendance,  mais il n’y a pas de conditions ou de préalables  à une marche unique du  Manifeste ». Ce qui ne tempère pas pour autant   l’optimisme du  président  du Manifeste, Me  El ID Mohameden  M’Bareck  qui ose croire que  la raison finira pour l’emporter, si   tant et que tous visent  un même objectif qui a présidé à la création de cette plate forme, à savoir créer un cadre unitaire d’échanges et de propositions. Un optimisme que partage Ould Handeya qui dit espérer toujours une solution de dernière minute, ce qui ne l’a pas empêché, lui et son camp de prendre leurs  précautions  en déposant une demande d’autorisation de la marche.
 

Me Id  a ensuite révélé  que la Marche de cette année sera placée sous le signe de solidarité  avec les nombreuses   femmes Haratine   envoyées  en Arabie Saoudite comme domestiques  et dont une partie est revenue et vit dans des conditions particulières. Ainsi ajoute-t-il,  les marcheurs diront non à cette pratique, et clameront que  la femme n’est pas une marchandise à vendre.
 

Pour Samory Ould Beye, l’ « envoi  de milliers de femmes Haratine ressemble fort à une déportation dont l’objectif est de  réduire cette composante. »

Pendant que les contacts se poursuivent, les deux camps ont chacun déposé une demande d’autorisation  pour le dimanche. Me Id  indique que  leur marche ira de la mosquée Marocaine   à la mosquée Ibn Abass, en passant par la Polyclinique et  l’état major de la garde. Celle  dirigée par  Ould Handeya  s’ébranlera  du carrefour Madrid  vers le carrefour foire (El Mina). 

source lecalame.info

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche