. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

​A propos de l'ambassadeur de France : sortie malsaine du porte-parole du gouvernement mauritanien

Vendredi 19 Janvier 2018 - 10:51


Encore une fois tout est bon pour exciter les foules contre la France en jouant à celui qui résiste et recadre les autorités françaises. Quand on écoute la dernière sortie du porte-parole du parjure, on a l'impression que l'ambassadeur français a dit quelque chose de déplacé à propos des affaires intérieures mauritaniennes, ce qui oblige ce petit personnage à prendre l'air martial pour défendre maladroitement son excellence Mohamed Ibn Abdel Aziz, chef de file des néo-résistants, comme les médecins après la mort.

Après toute la propagande d'Oumtounsi, fer de lance d'une histoire révisée à la faveur d'une Mauritanie Nouvelle qui s'encombre de très peu de vérité historique au seul profit d'un enfumage de la population pour se donner des airs de grandeurs armées falsifiées, détournées et désaxées, l'occasion était trop belle pour enfoncer le clou toujours à partir d'un mensonge car l'ambassadeur n'a rien dit qui puisse justifier cette sortie et cela, ce petit personnage toujours disposé à propager n'importe quoi s'est bien gardé de le dire aux télespectateurs mauritaniens.

Tout est parti d'une interview donnée par l'ambassadeur à l'agence arabophone Alakhbar, antenne médiatique des islamistes notamment du parti Tawassoul. A priori, l'agence n'a pas déformé les propos de l'ambassadeur. Au contraire, à la question d'avoir l'avis de l'ambassadeur sur les prochaines échéances électorales, l'agence rapporte clairement les propos on ne peut plus diplomatiques et respectueux des affaires internes mauritaniennes.

L'ambassadeur pouvait-il refuser de répondre à une simple question à propos des futures élections en Mauritanie, notamment présidentielle ? C'eût été un silence déplacé comme si l'ambassadeur de France était un fonctionnaire mauritanien. C'est un ambassadeur représentant un pays démocratique engagé avec la Mauritanie dans la lutte contre le terrorisme pour défendre aussi nos frontières, il ne peut échapper à une question à propos des pratiques démocratiques ou non de son allié dans la région.

Qu'a dit l'ambassadeur de France pour que le porte-parole du parjure, l'homme au rictus quand il s'agit du serment fait au nom de Dieu par Aziz, l'homme à l'oeil vitreux quand il s'agit de parler de la France : l'ambassadeur a dit qu'à propos des droits de l'homme, la justice mauritanienne est seule habilitée à dire le droit et qu'en matière d'élection présidentielle, le chef de l'état s'est plusieurs fois exprimé publiquement à ce sujet et qu'il ne lui appartenait pas à lui ambassadeur de France de commenter les déclarations du chef de l'état et c'est au peuple mauritanien de décider de son avenir via les élections.

http://adrar-info.net/?p=44789

Peut-on après de tels propos amicaux se pointer l'air grave à la télévision mauritanienne comme le porte-parole du parjure et tenir des propos malsains comme si l'ambassadeur de France avait dépassé les limites diplomatiques face à une question de la presse indépendante ?

https://www.youtube.com/watch?v=y04GjeV1joY

http://adrar-info.net/?p=44827

Trop c'est trop ! Le FMI a un bureau au coeur de la BCM et avec la Banque Mondiale ils peuvent dicter leurs lois à nos fameux néo-résistants la bouche pleine de souveraineté nationale mais toujours prêts à nous endetter au maximum à la corde étrangère sans que personne n'y trouve rien à redire. La France, les USA et tous nos alliés militaires sans lesquels la Mauritanie serait aujourd'hui moins en sécurité doivent exiger du chef de l'état, comme le FMI exige dans son domaine, de se libérer de ce bonhomme porte-parole du parjure, ennemi de la sérénité diplomatique et grand amateur de mauvais esprit.

Le double discours à propos de la France n'a que trop duré surtout face à cet ambassadeur qui n'a jamais réagi aux provocations de toutes sortes de l'administration mauritanienne pour montrer au peuple ountounsien combien la Mauritanie traite l'ancien colon sans qu'il ne puisse dire un mot. C'est honteux de la part de la Mauritanie surtout au nom d'un président qui doit sa vie à la France.

Monsieur Meyer ne mérite pas une pareille falsification de ses propos, de ses intentions pour donner aux mauritaniens une mauvaise image de la diplomatie française en Mauritanie. D'ailleurs si l'ambassadeur tenait des propos d'une autre nature plus engagés, l'opposition mauritanienne et la presse affiliée ne lui en vaudraient pas tant de cette distance diplomatique face aux affaires intérieures mauritaniennes.

Soit la France est une alliée de la Mauritanie pour sa sécurité et mille autres domaines, auquel cas Mohamed Ibn Abdel Aziz ne doit pas se suffire à aller à Paris faire les yeux doux à Macron, il doit faire cesser  chez nous le double discours et inviter ses collaborateurs à être de bonne foi en cessant de monter les citoyens contre la France à la moindre occasion de falsifier histoire, détourner les propos d'autrui et même les intentions charitables.

VLANE

Dans la même rubrique :
< >

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche