. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Voilà pourquoi ce 28 novembre sera le plus triste et le plus ridicule de l’histoire du pays

Dimanche 26 Novembre 2017 - 20:58

Quand on touche à l’histoire commune sans pincettes avec l’énergie d’un ignorant aux mains d’intellectuels complexés, cela aboutit fatalement au grotesque de la situation que nous vivons. En voulant, à juste titre, sortir de l’oubli ceux qui se sont battus contre la pacification française pour rester maîtres sur leurs terres féodales, le régime azizien a jeté dans la mare un pavé de mauvais goût qui a éclaboussé toute la république car il l’a fait en insultant la mémoire de tous les mauritaniens vu qu’aucun mauritanien aujourd’hui vivant n’a de grands-parents qui n’ont pas collaboré à la construction de l’état mauritanien avec les français quand toute la Mauritanie fut pacifiée.
 
Inutile à cette ligne de refaire le débat : tout a été dit. Reste que lorsqu’on veut imposer une histoire avec d’un côté les résistants et les autres les collabos, il faut aller au bout de son raisonnement ou du moins achever son maquillage de l’histoire sans tomber dans le ridicule et l’imposer à toute la république sous prétexte que personne du pouvoir n’osera dire combien le résultat est grotesque.
 
 

D’abord décider d’appeler un grand aéroport international du nom d’une bataille dont les ressorts sont discutables quand il s’agit de parler de résistance vu que certains ont clairement démontré qu’il s’agissait d’un règlement de comptes tribal. Ensuite, faire contrôler le travail par une entreprise française Egis...

http://chezvlane.blogspot.it/2015/08/le-ridicule-tue-oumtounsi-ce-sont-les.html
 
2 - Décider de changer l’hymne national pour balayer le texte d’un marabout pacificateur pour que l’hymne corresponde à l’histoire de la Mauritanie nouvelle qui fait honneur à la résistance et faire appel pour cela à un égyptien sans lui dire de travailler à partir de l’identité musicale du terroir pour éviter le résultat obtenu à savoir une chansonnette égyptienne.
 
3- Dépenser 6 milliards au profit d'un référendum pour demander au peuple s’il veut ou non changer les symboles que sont l’hymne et le drapeau et finir par lui imposer un contenu et une musique pour lesquels il n’a pas voté ni donner à quiconque le mandat de le faire sinon à quoi bon le référendum ?  Quelle logique démocratique ?
 
 

étendard hachémite 1555
étendard hachémite 1555
4 - Après tout, c’est une bonne idée de mettre sur le drapeau de quoi symboliser la résistance ou les martyrs morts pour la patrie que ça soit pendant la guerre du sahara ou en exercice sous le poignard de terroristes mais pourquoi ne pas permettre aux mauritaniens de décider où mettre ce rouge et sous quelle forme sachant que pour les maures, le rouge n’a jamais été une couleur à afficher ?

En vérité, c’est le complexe qui a primé car à part l'Arabie Saoudite et la Somalie, la Mauritanie était jusque-là le seul pays du monde arabe à ne pas avoir de rouge sur le drapeau or ce rouge vient de l’étendard de la maison hachémite, de là que les Saoud n’en veulent pas sur leur drapeau car ils ont chassé du pouvoir à la Mecque les descendants de l'arrière-grand-père du prophète psl. Pourquoi ne pas profiter de l’occasion pour mettre de quoi symboliser l’unité nationale sur toutes les lèvres de la propagande d’état ? 

http://chezvlane.blogspot.it/2016/10/interview-propos-de-tout-les.html
 
5 - Apothéose de la sottise, voilà qu’après avoir insulté directement ou indirectement tous les grands symboles de la pacification constructive, après avoir effacé la trace d’un des grands marabouts du pays concerné par cette insulte à la mémoire, après avoir changé drapeau et hymne, voilà qu’on garde le jour d’indépendance des collabos. 
 
 

Pourquoi n’avoir pas cherché dans la fameuse histoire de la résistance une date pour la Mauritanie nouvelle ? Vous pouviez bien choisir le 10 juillet où le chef d’état, père fondateur de la nation symbole de cette pacification, a été mis en prison avant de prendre le chemin de l’exil, lui qui a nationalisé la Miferma et créé l’ouguiya, le voilà insulté au nom de la collaboration alors que sans cette collaboration au noble sens du terme technique, la Mauritanie n’existerait pas en tant qu’état. 
 
Ce 28 novembre sera le plus ridicule et surtout le plus triste de l’histoire du pays à cause de cette farce qui a touché aux symboles avec tant d’incompétence et de rage à humilier. Cela dit, dès ce jour, pour ma part, je respecterai ce drapeau barré de deux bandes rouges et l’hymne qui va avec en espérant qu’un jour, un autre régime en fasse le souvenir du mauvais goût du régime azizien ni plus ni moins…

VLANE

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche