. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

RFI fait le jeu des renseignements mauritaniens dans l’affaire Ghadda

Vendredi 21 Juillet 2017 - 11:22

RFI fait le jeu des renseignements mauritaniens dans l’affaire Ghadda
Il y a quelques minutes sur le site de RFI un paragraphe  introduisant  les paroles de l’opposant Mohamed Ould Moloud dit  exactement ceci :
 
« En Mauritanie, la commission d'enquête sur les marchés publics du Sénat a dénoncé, ce jeudi, le manque de collaboration des autorités. Cette commission est présidée par Mohamed Ould Ghadda, un sénateur qui connaît bien des problèmes en ce moment. Il vient d’être condamné à six mois de prison avec sursis pour homicide involontaire dans un accident de la route. Ses téléphones ont alors été saisis et maintenant, l'enregistrement de certaines de ses conversations se retrouve sur les réseaux sociaux. Pour le nouveau front de l'opposition anti-référendum, il s'agit ni plus ni moins que de harcèlement contre un élu dont le seul tort est de vouloir faire la lumière sur des malversations. »
 
Juste après, l’enregistrement de Ould Moloud dit autre chose… 
 
RFI dit formellement, sans conditionnel ni pincettes, que l’enregistrement  de certaines de ses conversations se retrouve sur les réseaux sociaux alors que Ould Moloud dit «  les soi-disant ». 
 
 

Comment RFI peut savoir s’il s’agit des vraies ou d'un montage ? Tout le monde a pu entendre ces conversations. Notamment l’une censée être entre Ghadda et de l’homme de main de Bouamatou à Nouakchott qui a déjà été arrêté.
 
Il y est question de la griotte la sénatrice Malouma, la voix censée être celle de Ghadda dit qu’elle le harcèle après le million qu’elle a déjà reçu. Il est question de 700.000 ouguiyas de plus. Autant dire des misères quand on voit comme dit monsieur 48% que certains offrent des 4X4 à 19 millions et des maisons.
En écoutant ces enregistrements, cela sent le faux surtout à cause d’un petit rire de « Ghadda » au moment de parler d’argent. C’est un petit rire qui ne colle pas au personnage, c’est un petit rire de vulgaire quémandeur. Chacun de nous connaît ce rire quand on vient lui demander  5000 ouguyas de plus.
 
En plus ce serait une bêtise du pouvoir de publier ce qui aurait été tiré du téléphone de Ghadda car cela prouverait automatiquement les méthodes mafieuses. Il  paraît que c’est difficile pour l’état d’intercepter indirectement les communications via whatsapp, pour tout le reste, tous les gens qui de près ou de loin font de la politique ou sont impliqués dans les affaires sont « sur écoute ». Cela ne signifie pas que ça soit à l’ancienne avec quelqu’un à l’autre bout du fil, cela signifie juste que tout est enregistré. Ensuite le pouvoir ou les étrangers des opérateurs téléphoniques y puisent à leur guise si vous les intéressez.
 
Pour le reste, Boumatou étant un opposant, où est le mal s’il soutient des opposants mauritaniens ? S’opposer coûte cher dans tous les sens du terme.
 
RFI n’avait pas à dire que les enregistrements sur les réseaux sociaux sont ceux de Ould Ghadda car à moins d’être informée par des services spéciaux compétents, RFI ne peut pas savoir surtout  que l’homme qu’elle interviewe dit «  soi-disant » enregistrement. A moins que cela ne soit qu'une bourde de RFI par précipitation au bénéfice du pouvoir...
 
Cela dit l’excitation de Ould Ghadda à propos de ses téléphones prouve qu’il y avait bien des choses sensibles. Comment des gens censés peuvent-ils laisser dans leurs téléphones des choses pareilles sous nos cieux ? Quelle inconscience…

VLANE

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | désintox | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche

Pendant ce temps...