. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Que mijote Aziz sur le dos des islamistes ?

Mardi 25 Septembre 2018 - 00:55

Pour quelqu’un soi-disant sur le départ, pourquoi déclarer une guerre ouverte contre « les islamistes » mauritaniens alors que les élections sont terminées avec un score médiocre pour l’antenne locale des frères musulmans ?
 
Chez nous, ils ne menacent en rien le pouvoir et n’ont d’ailleurs aucun moyen de le faire sinon par la parole. Pourtant quand on écoute Aziz on dirait qu’il est dans la peau d’un Al Sissi avec en face des gens prêts à tout jusqu’à commettre des attentats.
 
Aziz a dit tout le mal qu’il pensait de cette mouvance pendant la campagne mais un certain nombre d’électeurs ont tout de même voté pour Tawassoul qui remporte une poignée de députés et quelques mairies. Pourquoi insister encore lors de sa dernière sortie télévisée ? Sans être expert du sujet, chacun sait que cela fait plaisir à l’Arabie Saoudite dont nous sommes désormais diplomatiquement et religieusement les mamelouks si on en croit les sorties désaxées de l’imam de la mosquée saoudienne qui prend à l'occasion position pour les intérêts de la puissance étrangère en question ou les communiqués frénétiques de notre ministère des affaires étrangères dès que les saoudiens ont un problème avec quelqu'un.
 
Aziz compte-t-il gratter quelque chose chez les saoudiens pour taper encore sur Ould Dedew que les saoudiens ont mis sur leur liste de terroristes ? Est-il à ce point candidat pour 2019 au point de vouloir plaire aux partenaires occidentaux en surjouant la comédie de la lutte contre un ennemi désarmé ? Cherche-t-il plus cyniquement à provoquer les islamistes en espérant les radicaliser et se présenter en sauveur contre la menace islamiste une fois armée ?
 
 

Une chose est sûre, c’est qu’il ne le fait pas par courage politique sinon il ne tiendrait pas encore captif Mkheitir pour des raisons de sécurité qui ne peuvent être que la sécurité d’Aziz qui craint la crise de nerf de la rue fanatisée pourtant par son régime.  Le pouvoir azizien est allé jusqu’à changer la loi pour la radicaliser de sorte à ne plus tenir compte du repentir en matière de blasphème. Désormais la peine de mort sans appel…
 
 

Que mijote Aziz sur le dos des islamistes ?
Pour le reste des petits gestes en faveur du fanatisme religieux d’obédience wahhabite qui n’a rien à envier aux raccourcis des frères musulmans, il faut relire maître Mohamed Ould Moine en suivant ce lien où il parle du double discours supposé d’Aziz...
 
https://www.chezvlane.com/Mohamed-Ould-Moine-deconstruit-le-double-discours-suppose-d-Aziz-a-propos-des-islamistes_a10108.html
 

Que mijote Aziz sur le dos des islamistes ? C’est la seule question car pour l’instant jusqu’à la preuve du contraire, Aziz leur fait un procès en sorcellerie alors que le véritable apprenti sorcier sur le sujet, chacun le connaît...
 
 

L’heure tourne, 2019 approche, Aziz tremble peut-être à l’idée de devoir respecter la constitution, il tremble peut-être à l’idée de mettre un homme de paille le temps de changer la constitution et revenir sachant qu’il risque gros car chez nous quand on sort, on ne revient pas et Ghazouani ne sera plus là pour lui tenir l’armée.
 
Il aura tout essayé pour créer le chaos et se présenter ensuite en l’homme de la sécurité : diviser les mauritaniens à propos de l’histoire coloniale révisée de travers, ça n’a pas explosé ; il a marginalisé comme jamais les hratines en les humiliant jusqu’au gouvernement par le choix de négro-mauritaniens à la tête des plus grands ministères, secrétaires généraux, adjointe du cabinet du président pendant que les hratines sont marginalisés, cela n’a pas créé de chaos ; il a terrorisé les mauritaniens éclairés en faisant le jeu des islamistes dans l’affaire Mkheitir, les mauritaniens n’ont pas réagi, laissant place aux enragés. Voilà maintenant qu’il veut s’en prendre aux islamistes juste après le verdict des urnes en espérant une réaction violente des électeurs comme cela arrive partout.
 
Même les mauritaniens les plus éloignés des islamistes trouvent douteux le procès en sorcellerie.
 
Aziz a les pleins pouvoirs et 2019 lui monte à la tête. D’ici là, il est capable de tout. Pourvu que ses plans fonctionnent avec le moins de dégâts possibles car l'unité nationale a assez encaissé de coups tordus depuis 40 ans...
 
 VLANE

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche