. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Les nouveaux billets : une humiliation de plus pour l’opposition et la presse…

Mardi 5 Décembre 2017 - 22:29

Imaginez que dans un pays comme le nôtre,  censé être traversé par une crise politique majeure, dans ce pays où l’opposition radicale est dirigée par hommes ayant des sympathisants un peu partout, dans ce pays où les opposants islamistes sont au cœur de l’assemblée, dans ce pays où tout le monde connaît tout le monde, dans un pays où les frontières sont poreuses entre le pouvoir et l’opposition puisque des amis, de la famille sont des deux côtés en essayant au quotidien de sauver les liens loin de la politique, dans ce pays où le téléphone arabe fait des ravages via whatsapp preuve de l’interconnexion entre les milieux, dans ce pays, un régime, une banque centrale peut décider de créer des nouveaux billets, diviser leur valeur faciale par dix, mettre en marche la conception, la fabrication, l’acheminement en bonne intelligence avec les banques primaires et  pas une fuite jusqu’à ce que le président de la république l’annonce lui-même un mois avant leur mise en circulation !
 
Je ne peux que m’incliner devant la maîtrise de l’information pour qu’il n’y ait aucune fuite ! Aucune ! C’est incroyable dans un pays comme le nôtre ! Aucune jusqu’à ce que le timing prévu pour l’annoncer arrive à point !
 
Cela signifie que les grands journalistes de la place qui connaissent tout le monde n’ont aucun contact sérieux et personne ne peut leur faire confiance car le premier qui aurait fait fuiter la chose allait être connu.  Cela signifie surtout que les partis d’opposition n’ont aucun sympathisant, pas même un ennemi du régime qui de l’intérieur peut livrer cette information à temps. Rien !
 
C’est normal car l’opposition est dirigée par des anciens dont les amis sont tous à la retraite depuis longtemps pour certains, leurs contacts à l’intérieur des ministères n’existent plus et les jeunes qui sont avec eux sont aussi trop loin des affaires pour savoir quoi que ce soit.
 
Moralité : l’opposition est infiltrée mais pas le pouvoir, la presse est baladée, le pouvoir peut lui livrer de quoi donner écho à une affaire quand ça l’arrange mais rien jamais ne sort du pouvoir vers la presse, rien de sérieux.
 
Les nouveaux billets sont donc une humiliation pour l’opposition radicale ou non et pour les grands journalistes mauritaniens du centre et de l’opposition.
 
 VLANE

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche