. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

L'Arabie Saoudite refuse le visa au député Ghoulam

Mercredi 6 Juin 2018 - 21:20

Le gouvernement saoudien a officiellement interdit , sans autre forme d’ explication ni justification, au  vice-président du parlement mauritanien, membre  du parti de l’opposition : Rassemblement national pour la réforme et le développement (Tawassoul) , Mohamed Ghoulam Ould Al-Haj Cheikh  d’entrer sur son territoire.
 

Dans un article publié aujourd’hui, le député Ould Al Haj Cheikh a écrit que :  » son passeport a été envoyé  par les autorités compétentes de la Chambre des représentants (parlement) , tout comme elles ont  également effectué toutes les procédures et formalités officielles, par l’intermédiaire du ministère des Affaires étrangères,en introduisant une demande de visa  auprès de  l’ambassade saoudienne à Nouakchott. Cette dernière   a refusé d’ y donner suite favorable.
 

Ould al-Haj Cheikh a  signalé , dans son article intitulé : (  »هشيم الشوق «   ), que l’Ambassade d’Arabie Saoudite  « distribue des visas  de  courtoisie ,  aux  hommes et femmes,issus  des secteurs privés et publics et le lui a refusé,  soulignant qu’il ne porte, pourtant,   au Royaume d’Arabie Saoudite qu’amitié et amabilité . »
 

Ould al-Haj Cheikh a souligné que dans la période récente, il « s’est insurgé au sein du parlement contre la rupture des relations de la Mauritanie avec le Qatar, soulignant qu’il  considère  encore  « le siège de ce pays  injuste de la part de voisins, parents et  proches « .
Il a rappelé avoir dit  une fois,  à Adel al-Joubeir  ,  ministre saoudien des affaires étrangères : « qu’il est allé loin,  en qualifiant le mouvement  Hamas ,de terrorisme , alors qu’il est  le symbole de la résistance , fierté de la nation arabe et consensus  des savants sunnites aujourd’hui.  »

Ould al-Haj Cheikh a déclaré que si Al-Joubeir  planifiait convenablement  la diplomatie saoudienne, il se serait appuyé  sur le Hamas et non pas sur   les autres, car ce mouvement est un  soutien sûr qui ne trahit pas.  »
 

Le député  Ould El Haj Cheikh a noté qu’il  avait dit plus pire à  la France qui, pourtant lui délivre des visas , comme le reste du monde civilisé, qui ne sanctionne pas les personnes pour leurs opinions contraires .

Ould El Haj Cheikh  s’est , enfin , demandé : « Qu’en dit on , alors ,  de  priver  des personnes de se rendre dans  la Terre Sainte et sacrer  ses symboles , que Dieu a affecté   aux croyants, soient ils résidents ou pèlerins visiteurs ?

Source : http://meyadin.net/node/12397

Traduit par Adrar.Info

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche