. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Financement du G5 Sahel : l’ambassade des USA à Nouakchott remet les pendules à l’heure…

Mardi 4 Juillet 2017 - 01:22

Ce sont des chiffres qui sont passés inaperçus et qui méritent pourtant l’attention. Avant que la France et les 5 pays du tiers-monde ne se réunissent pour parler sécurité et nerf de la guerre, l’ambassade des USA a sorti un communiqué, signé à Nouakchott le 30 juin, certainement pour compenser son absence étonnante à cette réunion de sécurité.
 
On ne comprendra l’intérêt de ce communiqué que deux jours plus tard quand la France et les africains mettront sur la table les problèmes d’argent.  On apprend alors que le G5 Sahel a besoin de 423 millions d’euros selon le président Malien.  C’est une somme qui mérite le déplacement... Voilà pourquoi tous les chefs d’état africains étaient là ; l’occasion étant trop belle de gratter près de 100 millions d’euros chacun.
 
Ce fut la douche froide... La France n’a pas un demi-milliard d’euros à mettre dans l'aventure, elle qui vient de recevoir un rapport de la cour des comptes lui annonçant un chèque en bois de l’administration précédente de près de 9 milliards d'euros. Actualité qui n’aura pas échappé aux chefs d’état africains mais, habitués aux vieilles ficelles du sorcier blanc, ils s’attendaient certainement à quelques facilités de paiement...
 
Que nenni ! Le jeune Macron, frais comme un gardon, sans ardoises et ni cadavre dans le placard face à des chefs d’état qui pour certains font disparaître chez eux les opposants, Macron a dit que la France est prête à débourser 8 millions et encore sur 5 ans !  Faut pas s’étonner que les présidents africains ne se soient pas fait de vieux os sur place et chacun a pris son avion aussi vite que possible surtout que le jeune coq du nord pousse chaque pays du Sud à cracher 10 millions d’euros chacun de sorte à pouvoir aller chez des bailleurs de fonds avec un pécule significatif.
 
http://www.rfi.fr/afrique/20170703-bilan-g5-sahel-annonces-concretes-mais-manque-financement
 
Ce n’est pas fini : les chefs d’état africains qui croyaient que ce serait noël au moins venant de l’Europe, ont appris que toute l’Europe n’était prête à donner que 50 millions d’euros alors que l’Afrique étant à ses portes,  le terrorisme aussi surtout que chassé d’arabie, l’E.I avec leurs ressources occultes pourrait bien faire recette sur place...
 
 

C’est à la lumière de ces chiffres qu’il faut relire le communiqué de l’ambassade des USA, deux jours avant le sommet du G5 Sahel.
 
Alors que la France propose 8 millions sur 5 ans et que les fiers africains se seraient engagés à débourser chacun 10 millions, alors que l’Europe propose 50 millions et que tout cela ne ferait que ¼ de la somme nécessaire à rendre sérieux le G5 Sahel, on apprend que sur 5 ans, les USA ont apporté 600 millions de dollars ! 
 
https://mr.usembassy.gov/fr/u-s-position-creation-joint-g5-sahel-force-2/
 
600 millions de dollars et pas une chaise à Bamako ! Cherchez l’erreur…
 
Si erreur il y a, il faut la voir dans la pénétration américaine en Afrique jusqu’au pré carré français.  L’influence française recule partout au profit des USA avec des résultats sans appel comme à la dernière élection présidentielle au Gabon pour ne citer que cet exemple.
 
Les USA qui ont les moyens de leur politique, face notamment aux chinois qui se gênent de moins en moins en Afrique, les USA en sont à pousser leurs alliés français sinon dehors du moins leur font-ils subir une certaine concurrence diplomatique déloyale...
 
La puissance financière et militaire des USA, leurs investissements en coopération militaire en Mauritanie, ne sont plus négligeables surtout sous l'exercice de notre ami Larry André qui a fait en la matière un travail redoutable. Ne parlons pas du volet de la coopération en matière de soft power, déjà largement engagé avant lui mais décuplé depuis : tout ce qui a un esprit éveillé et souvent marginalisé a été soutenu ou est en passe de l'être grâce à des programmes d'échanges sur mesure. C'est là le génie américain : ce sont des chasseurs de têtes et séduisent par le devoir de reconnaissance qu'ils inspirent après coup...
 
 

Pendant ce temps, la France ndeyssane victime d'une politique étrangère de sabotage pendant des années à cause d’administrations aveuglément atlantistes, la France s’est laissée dépasser à l'insu de son plein gré, elle n’a pas su capitaliser ses rapports historiques avec certains pays des ex-colonies qui lui ont tourné le dos dès que la puissance américaine a généreusement débarqué.

Ainsi en plus des arabes, perdus goutte à goutte après Chirac, la France est en train de perdre aussi les africains même francophones. Il faut relire un célèbre journaliste du Figaro pour saisir que c'est un gâchis prémédité par certains...

http://blog.lefigaro.fr/malbrunot/2013/09/quai-dorsay-les-ambassadeurs-a.html
 
Je suis le premier à regretter cette situation mais c’est un fait. Heureusement tout n’est pas perdu car les liens culturels ne sont pas anéantis dans l’élite mauritanienne mais pour combien de temps face aux assauts des révisionnistes de vent d'Est.
 
Tout ça pour dire qu’on s’étonne de l’absence des USA à Bamako après 600 millions de dollars d’investissements directs et indirects dans le G5 Sahel. Sans ce communiqué chiffré 2 jours avant Bamako, qui saurait la puissance de l’investissement américain dans un G5 Sahel fauché ?
 
Seule réponse : la France essaie encore d’avoir l’air mais n’a plus l’air du tout, comme dit la chanson surtout avec des africains au parfum comme dit le maure à propos de l’esclave qui «  se trompe sur tout sauf sur son maître ». Les USA pour l’instant sont très diplomates avec les français sachant que les africains eux-mêmes sauront choisir le plus solide parapluie par les temps qui courent où les superpuissances néo-coloniales USA, Chine, Russie ne laissent plus de place aux puissances en berne.
 
Tout n’est pas perdu pour la France, Macron l’a compris. L’Europe seule peut encore sauver les européens qui ont toutes les ressources pour devenir aussi une superpuissance économique, scientifique, politique et militaire. Hélas ce n’est pas demain la veille mais revenir à hier serait du suicide : il faut avancer vers le projet européen et jouer cartes sur table avec autour bien des frères ennemis décidés à tuer le projet européen dans l’œuf et ce avec la bénédiction des nationalismes étroits incapables de se figurer l’état du monde et le danger qui déjà intimide leurs dirigeants avant de les mettre fatalement en joue à la première occasion.
 
Quand on voit le sort de la Grèce, berceau de la démocratie, quand on voit le sort de l’Italie abandonnée à l’invasion des migrants, on ne peut que souhaiter bon courage à la France et bonne chance à l’Europe…
 
Quant à nous, que Dieu nous protège…

VLANE
 

chroniques VLN | énergie/mines | politique | économie | religion | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG/associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats/Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | désintox | ndlr | culture | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une


Pendant ce temps...

Recherche